théories du complot et légendes urbaines

Autres genres musicaux, société, culture, loisirs, bons plans et un peu tout le reste.

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par Home Boy le 23 Sep 2008, 12:05

KoFee a écrit:Ba oui! Les riches aussi ont le droit d'avoir leur "gang" lol! Même si cela consiste en des séances ésotériques, scatologiques ou nécrophiliennes... Bref, ces gens là sont pathétiques, après je comprends pourquoi on voit des théories du complot liant les illuminatis et le satanisme ensemble, se branler devant des types en cagoule pour être adoubé, faut être un peu tordu du ciboulo!


Les gars essayent de donner un forme "magique" et "spirituelle" à leur domination. Allez dans ce sens et essayer de contrer leurs délires c'est aller sur leur terrain et jouer selon leurs règles. C'est penser et voir le monde à leur manière. Voir la main du diable là où il n'y a que celles d'hommes, c'est leur prêter une trop grande influence et dissimuler sa faiblesse.
Avatar de l’utilisateur
Home Boy
Diamond Rider
 
Message(s) : 1468
Inscription : 29 Jan 2008, 15:18

Re: théories du complot et légendes urbaines

Publicité

Publicité
 

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par Home Boy le 23 Sep 2008, 14:54

En attendant dans le journal le monde d'aujourd'hui :

http://www.lemonde.fr/archives/article/2008/09/23/l-alliance-des-extremistes-noirs-et-blancs_1098505_0.html

L'homme avait fait irruption sur la scène médiatique en mai 2006 en réalisant une descente spectaculaire dans le quartier juif historique de la rue des Rosiers (4e arrondissement). L'opération, qui avait rassemblé une vingtaine de militants noirs de son groupuscule, la Tribu Ka, n'avait pas débouché sur des violences mais avait conduit le ministre de l'intérieur à dissoudre l'organisation, en juillet 2006, pour "incitation à la haine raciale" et "antisémitisme".
Deux ans après, notre enquête montre que Kémi Séba, 27 ans, d'origine béninoise, né à Strasbourg, de son vrai nom Stellio Capo Chichi, a changé de stratégie mais continue son combat en multipliant les contacts et les initiatives avec des radicaux d'extrême droite et des mouvements religieux. Celui qui s'est longtemps fait appeler le "fara" (guide) cherche aussi, désormais, à capter le public des jeunes de banlieue en surfant sur les théories du complot.

Quantitativement, les forces de Kémi Séba, rassemblées au sein du Mouvement des damnés de l'impérialisme (MDI), dont il est le président, restent limitées. De source policière, on estime qu'il dispose d'un noyau dur de 80 militants sur l'ensemble de l'Ile-de-France et qu'il parvient à mobiliser jusqu'à une centaine de personnes dans ses meetings en banlieue et dans les métropoles françaises. Le MDI, créé en mars 2008, pour prendre la relève de Génération Kémi Séba (GKS), lancée après la dissolution de la Tribu Ka, annonce, lui, sans plus de précisions, des "centaines de militants" et affiche une dizaine d'antennes régionales.

Initié à la politique au sein de Nation of Islam, à la fin des années 1990, Kémi Séba a abandonné ses prises de position les plus radicales sur la suprématie des Noirs. Alors qu'il dénonçait violemment les "leucodermes" (les Blancs), il s'adresse désormais à l'ensemble des "déshérités" et des "opprimés". Son discours s'est adouci, au moins en apparence. "Je ne crois plus que l'homme blanc est le diable", affirmait-t-il ainsi en août au site musulman Saphirnews.com.

Plus de référence à la suprématie des Noirs mais une vision "ethno-différencialiste", selon ses termes, qui marque son refus du métissage et des politiques d'intégration : Kémi Séba met en avant la défense de la "fierté raciale" et des "identités" qu'il faudrait protéger du cosmopolitisme. Une démarche observée avec intérêt, depuis le début, par l'extrême droite radicale. Comme Renouveau français, qui avait salué son "courage politique" en 2006. Ou le site Internet Vox-NR (pour "nationaliste révolutionnaire") qui se fait le relais du MDI pour l'organisation de réunions publiques.

Plus inquiétant, Kémi Séba a participé à une manifestation commune, contre la présence des troupes françaises à l'étranger, le 8 mai, avec un groupuscule "nationaliste-socialiste" d'une trentaine de personnes, appelé la Droite socialiste. Une structure au profil trouble : au début du mois de juin, des proches de cette organisation, qui avaient assuré son service d'ordre, ont été mis en examen pour avoir participé à une fusillade dans l'Essonne. Trente-cinq balles avaient été tirées avec un fusil mitrailleur dans des quartiers populaires de Saint-Michel-sur-Orge pour venger un des membres du groupe, victime d'agressions dans son lycée (Le Monde du 4 juin).

Le MDI assume cette position "différentialiste", parallèle à celle défendue par l'humoriste Dieudonné, dont il a été proche, qui s'est, lui, rapproché de Jean-Marie Le Pen. "Le nationalisme n'est pas mon ennemi (...). Tous les mouvements nationalistes noirs se sont alliés à des gens qui voulaient vivre et protéger leur peuple", explique au Monde Kémi Séba, dans un kébab à Paris, entouré de cinq militants et gardes du corps. Un positionnement qui intéresse les deux extrêmes : la France aux Français, d'un côté ; l'Afrique aux Africains, de l'autre. "On assiste à un processus de rapprochement entre suprématistes blancs et noirs. Même si leurs agendas politiques sont aux antipodes, ils se retrouvent dans une alliance des antisystème", analyse Jean-Yves Camus, politologue, chercheur associé à l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS).

Kémi Séba entend s'appuyer sur le rejet du "système" tangible au sein d'une partie de la jeunesse de banlieue. Après les émeutes à Villiers-le-Bel, en novembre 2007, il s'était rendu sur place pour tenter d'exploiter le ressentiment né de la mort de deux jeunes dans un accident avec une voiture de police.

Ces derniers mois, ses militants ont aussi cherché à investir le 19e arrondissement, lieu de tensions entre communautés, où une partie des jeunes expriment leur colère face au traitement médiatique et politique, perçu comme déséquilibré, de l'antisémitisme. "A chaque fois qu'un jeune noir est victime d'une "ratonnade" ou d'une "bavure", Kémi Séba tente d'en profiter. Mais, pour l'instant, on ne peut pas dire que cela a fait un carton", relève un responsable des services de renseignement intérieur. Des rencontres ont ainsi eu lieu, ces derniers mois, à Stains, Bondy, Lyon et Marseille.

Un groupuscule, appelé Banlieue anti-système (BAS), a également vu le jour fin 2007 pour relayer sa parole dans les quartiers sensibles. Dirigé par deux jeunes femmes, BAS a notamment conduit une opération, en juin, contre la radio Générations 88.2, très influente en banlieue, pour dénoncer la mainmise des majors sur le rap "hardcore". Et porter, au-delà, un discours violent contre l'"hydre" "sioniste" et "mondialiste". Une démarche globale saluée sur des sites d'extrême droite, comme celui d'Alain Soral, un transfuge du Parti communiste, devenu conseiller de Jean-Marie Le Pen et défenseur du "gaucho-lepénisme".

BAS a fusionné, début septembre, avec le MDI, et participé à la naissance des Jeunesses Kémi Séba. Lesquelles sont très virulentes : "Aujourd'hui, Jeunesse Kémi Séba, n'ayons pas peur des mots, c'est la jeunesse (...) qui veut prendre les armes pour abattre radicalement le système, qui veut prendre les armes pour éradiquer une bonne fois pour toutes le sionisme", explique ainsi sa porte-parole dans une vidéo.

Toujours dans cette logique, l'ancien leader de la Tribu Ka a annoncé, pendant l'été, sa conversion à l'islam. "C'est un autre tournant tactique dans la mesure où, jusque-là, il avait pointé la responsabilité du Coran et de la Bible dans l'esclavagisme", indique la même source policière qui y voit le signe d'une volonté d'élargir son audience. Récemment encore, Kémi Séba s'est rendu au centre Zahra, une structure chiite iranienne située près de Dunkerque. Il clame aussi son admiration pour le Hamas et le Hezbollah. Ce qu'il répète volontiers dans ses déplacements : "On a besoin d'un peu plus de Hamas et de Hezbollah ici (...). On a besoin de mouvements d'insurrection ici", déclarait-il, en août, devant une poignée de jeunes d'un quartier de Montargis sur fond de musique rap réclamant "l'Afrique aux Africains".
"Le point commun de tous les groupes autour de lui, c'est ce qu'ils présentent comme de l'"antisionisme" mais qui comporte en réalité tous les ingrédients de l'antisémitisme", souligne-t-on de source policière. Une première action symbolique doit ainsi avoir lieu le 27 septembre à Paris pour dénoncer "le mal du sionisme" à l'occasion de la "journée de Jérusalem". "C'est une journée imaginée par Khomeiny en 1979 pour demander la "libération" de Jérusalem. Ces manifestations existent dans tout le monde arabe et ont déjà eu un certain succès à Londres et Berlin, où on a compté plusieurs milliers de personnes", note Jean-Yves Camus. La police n'attend, toutefois, pas plus d'une centaine de manifestants.

A moyen terme, Kémi Séba entend jouer la stratégie du "martyr". "Nos meilleurs meetings, ce sont nos procès", affirme-t-il, en soulignant qu'il n'a jamais été condamné pour des faits de violence mais uniquement pour ce qu'il appelle du "délit d'opinion" (provocation à la haine raciale, propos antisémites, outrages, etc.). Le 3 octobre, la justice doit examiner l'appel déposé pour sa condamnation à deux mois de prison ferme pour reconstitution de ligue dissoute après l'interdiction de la Tribu Ka. Le 7 octobre, le tribunal correctionnel de Paris doit prononcer sa décision sur une affaire de diffamation raciale pour laquelle le parquet a requis un mois de prison ferme. "Les procès sont la preuve, pour la rue, pour les nôtres, qu'on s'attaque au système. Plus ils nous attaquent, mieux c'est", rétorque Kémi Séba.

L'impact de ces discours dans les quartiers reste évidemment difficile à mesurer. Mais cette stratégie est jugée inquiétante par les services de renseignement. "Aujourd'hui, nos inquiétudes vont vers l'islam radical. Mais, il est probable qu'une fois l'effet de mode passé, d'autres formes d'extrémisme prendront le relais. Notamment des mouvements communautaristes dirigés contre la société et le "système"", note un haut responsable policier en qualifiant le mouvement de Kémi Séba de "dangereux".

Luc Bronner


Voilà du grain à moudre pour dnous stigmatiser. L'effet salissure est en route. Si j'organise un truc de soutien à la Palestine avec des jeunes de ma ville on se faire cataloguer "antisémites". Si on fait un truc dans le quartier on est "communautaristes".

kemi seba est le meilleur bouclier du système puisqu'il est le faf qui a le champs d'action le plus large.
Avatar de l’utilisateur
Home Boy
Diamond Rider
 
Message(s) : 1468
Inscription : 29 Jan 2008, 15:18

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par Home Boy le 23 Sep 2008, 14:59

Et aussi :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/09/23/sur-internet-la-contre-propagande-de-kemi-seba_1098506_3224.html#ens_id=1098603

Kémi Séba, ancien leader de la Tribu Ka, aujourd'hui président du Mouvement des damnés de l'impérialisme (MDI), a fait d'Internet son principal outil de développement et d'influence. D'abord, de manière assez classique, grâce à ses deux sites "officiels" : Seba-wsr.com, tourné autour de son parcours politique personnel, et Mdi2008.com, de qualité professionnelle, traduit en plusieurs langues, qui présente son organisation.Mais le MDI propose aussi à ses sympathisants de participer à ce qu'il appelle une "cellule de contre-propagande Web". Il leur suggère d'intervenir un peu partout sur Internet pour porter la parole du mouvement et amener de nouveaux internautes à visiter ses sites. "Généralement boycottée par les médias traditionnels propagandistes, car contraire aux intérêts impérialistes du système, la véritable idéologie antiraciste et humaniste doit être massivement propagée sur le Web", explique ainsi le groupuscule sur son site en donnant une adresse mail de contact et des numéros de téléphone portable.

Les sites de partage vidéo, comme YouTube et Dailymotion représentent évidemment des lieux stratégiques. Avec un certain succès : une vidéo montrant des journalistes de télévision en train de réaliser un entretien avec Kémi Séba en banlieue parisienne, présentée comme censurée, a ainsi été visionnée plus de 124 000 fois en dix mois sur Dailymotion. D'autres vidéos, comme celle titrée "Une fois de plus, Kémi Séba nargue les sionistes !!" (38 328 visites), "Villiers-le-Bel : pas de paix sans justice" (38 760), "Kémi Séba contre les caricatures de Muhammad" (21 277 visites), ont aussi bénéficié d'un écho important. Même des vidéos récentes, comme "Jeunesse Kémi Séba", destinée aux jeunes de banlieue, postée il y a quelques jours, a été visionnée près de 7 000 fois en une semaine.

La mise en scène est généralement soignée. Avec, le plus souvent, des montages vidéo permettant l'écoute des discours ou "allocutions", parfois longues, du leader du groupuscule. Considéré comme un excellent orateur, y compris par ses adversaires, Kémi Séba apparaît entouré de "militants" ou derrière un pupitre. On le voit aussi répondant à des questions de journalistes ou prenant la parole lors de manifestations ou en marge de ses procès.

Le choix des mots-clés, décisifs pour attirer les internautes, est significatif de la volonté de toucher une audience qui dépasse la cible initiale de la Tribu Ka, d'abord intéressée par la question noire. Ses relais sur Internet mettent, par exemple, en avant les termes "émeute", "Sarkozy", "Malcolm X", "sionisme", "Palestine", "banlieue", pour attirer un nouveau public.

Ses militants tentent aussi d'investir les forums de discussion. "Intégrez un lien permanent dans votre signature et ponctuellement dans vos "posts"", recommande le MDI à ses militants en demandant de faire la même chose sur les blogs. Des traces de militants ou de sympathisants peuvent ainsi être repérées dans des commentaires sur Dailymotion, mais également sur des sites de jeux vidéo, de rap, voire de catch !

La réponse aux discours du MDI vient aussi d'Internet. Plusieurs organisations antiracistes, comme le site d'investigation Prochoix.org ou le réseau Vigilance et initiatives syndicales antifascistes (isa.isa-geek.net), publient régulièrement des analyses sur le discours et les actions du leader du MDI afin d'en limiter l'influence.

Luc Bronner


Bon, c'est quand même interne le turf qu'il tient le mieux.
Avatar de l’utilisateur
Home Boy
Diamond Rider
 
Message(s) : 1468
Inscription : 29 Jan 2008, 15:18

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par Gloire.locale le 23 Sep 2008, 15:15

Je ne crois pas qu'on te fera de quelconques remarques si tu fais un truc sur la Palestine, KS est inconnu pour 95% des gens et le peu qui sait qui il est le prenne pour un charlot (ce qui est vrai) et comme le dit bien l'article, son "influence" est quasi nulle.
"Selon les statistiques, il y a une personne sur cinq qui est déséquilibrée. S'il y a 4 personnes autour de toi et qu'elles te semblent normales, c'est pas bon." JC Van Damme
Avatar de l’utilisateur
Gloire.locale
Diamond Rider
 
Message(s) : 1485
Inscription : 25 Juin 2007, 21:23
Localisation : There and back again

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par Home Boy le 23 Sep 2008, 15:24

Gloire.locale a écrit:Je ne crois pas qu'on te fera de quelconques remarques si tu fais un truc sur la Palestine, KS est inconnu pour 95% des gens et le peu qui sait qui il est le prenne pour un charlot (ce qui est vrai) et comme le dit bien l'article, son "influence" est quasi nulle.


On m'en fait déjà... J'ai galéré pendant un mois et demi pour qu'on ait une salle pour passer un truc sur la situation en Palestine.

Une revue de presse est faite chaque jour par un clampin de ma municipalité à destination du maire. On est en "zone urbaine sensible", alors on cherche à ne pas faire de vague et donc empêcher toute action. Tu peux y aller, on aura droit à soit vous rentrez dans le rang, soit vous êtes des kemites. Le paratonnerre idéologique.
Avatar de l’utilisateur
Home Boy
Diamond Rider
 
Message(s) : 1468
Inscription : 29 Jan 2008, 15:18

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par Sharp_Neusk le 23 Sep 2008, 15:46

Les Jeunesses Kemi Seba

http://www.dailymotion.com/video/k5JlvcVNNwIrJSLhDz

C'est du super lourd : loi de dieu, prohétie de fin du monde et éradication du "sionisme", avec de régulières léchouilles au semi kebab...
Avatar de l’utilisateur
Sharp_Neusk
Gold Rider
 
Message(s) : 307
Inscription : 04 Déc 2006, 17:17

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par KoFee le 23 Sep 2008, 16:08

Je veux pas de son discourt mais je lui ferais bien des léchouilles aussi à la "soeur"! :twisted:
Merci pour la vidéo Sharp_Neusk, je l'avais pas encore visionné, et pourtant sur dailymotion, vla toutes les vidéos du MDI et compères, je l'ajoutte à ma collec.
Sinon c'était cette fille qui était passée aussi à génération?
La France a bien choisi son embleme, le coq est le seul animal a se lever le matin en chantant les pieds dans la merde des porcs.
Avatar de l’utilisateur
KoFee
Gold Rider
 
Message(s) : 387
Inscription : 24 Juil 2008, 14:48

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par Marcad le 23 Sep 2008, 16:10

KoFee a écrit:Je veux pas de son discourt mais je lui ferais bien des léchouilles aussi à la "soeur"! :twisted:
Merci pour la vidéo Sharp_Neusk, je l'avais pas encore visionné, et pourtant sur dailymotion, vla toutes les vidéos du MDI et compères, je l'ajoutte à ma collec.
Sinon c'était cette fille qui était passée aussi à génération?

T'es un ouf loooooooooool!

wé c'état elle, sont venu tot le matin quand y'avais pas de vigil à ce qu'on m'a dit
RIP Mokhtar , RIP Pierre
Avatar de l’utilisateur
Marcad
Gold Rider
 
Message(s) : 424
Inscription : 25 Jan 2008, 16:43
Localisation : ?&@*#¨

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par KoFee le 23 Sep 2008, 16:53

J'en était sur! C'est surement le grand complot des Moyennes Fréquences, ou comment discréditer encore plus une radio qui à déja perdu beaucoup depuis le rachat par NRJ. C'est sur! Les sionnistes sont a Skyrock! Bon je rentre chez oim, j'en peu plus du boulot! Bonne fin de journée à tout le monde.
La France a bien choisi son embleme, le coq est le seul animal a se lever le matin en chantant les pieds dans la merde des porcs.
Avatar de l’utilisateur
KoFee
Gold Rider
 
Message(s) : 387
Inscription : 24 Juil 2008, 14:48

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par OGKim le 23 Sep 2008, 17:29

!!!!!!!meme le frere kery il aime pas putain du coup je vais me tapper tous ses album !!!!!
SC13 alfred 13 en paix .jean michel 13 en paix
scan warrior .en paix momo asnay en paix .man asnay en paix .jeckel 13 en paix .arna 13 en paix .joker 13 en paix .pascal warrior en paix .suga quik repose en paix !!!!
bg rambo simone 13 en paix
Avatar de l’utilisateur
OGKim
Way 2 Bling-Bling Rider
 
Message(s) : 4272
Inscription : 08 Jan 2006, 13:51

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par Home Boy le 23 Sep 2008, 22:10

C'était bien eux qui ont foutu la merde lors d'une matinale. Le truc le plus ouf c'est qu'après le coup de force les auditeurs ont réagit en demandant qui étaient les tarés qui avaient parlé, que générations invitait n'importe qui (la preuve est faite que générations n'est écouté que par les sionistes ! :lol: ). Il n'y avait pas de sécu à l'époque, v'là l'opération commando.

Tout bien intentionné que tu es KoFee, je crois qu'aucune de tes attention ne la toucherait : elle est dans l'optique bonne soeur guerrière. Pas un bon plan... En plus, elle a l'air d'en pincer pour les hommes virils comme kemi seba ou alain soral. :mrgreen:

Je vous fait remarquer que dans la vidéo "jeunesse kemi seba" elle appelle publiquement à la l'insurrection et à la lutte armée. Je suis peut-être mauvaise langue sur ce coup-là, mais je les sens plus proche de "la 7ème compagnie au clair de lune" que de "la horde sauvage".

Leur grand truc à cette bande c'est de chercher le clash avec les rappeurs pour tenter d'avoir du buzz : kery james, tandem, psy4 de la rime... Jusqu'à présent ça ne marche pas.
Avatar de l’utilisateur
Home Boy
Diamond Rider
 
Message(s) : 1468
Inscription : 29 Jan 2008, 15:18

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par Marcad le 23 Sep 2008, 22:19

c'est clair qu'ils cherchent la petite bête...
RIP Mokhtar , RIP Pierre
Avatar de l’utilisateur
Marcad
Gold Rider
 
Message(s) : 424
Inscription : 25 Jan 2008, 16:43
Localisation : ?&@*#¨

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par OGKim le 23 Sep 2008, 22:47

LE JOUR OU IL DISRESPECTE LE SUD CA SERAS LA FIN DE LEUR CARRIERE CAR NOUS ON VEND 1000 SKEUD KON NOUS FOUTE LA PAIX
SC13 alfred 13 en paix .jean michel 13 en paix
scan warrior .en paix momo asnay en paix .man asnay en paix .jeckel 13 en paix .arna 13 en paix .joker 13 en paix .pascal warrior en paix .suga quik repose en paix !!!!
bg rambo simone 13 en paix
Avatar de l’utilisateur
OGKim
Way 2 Bling-Bling Rider
 
Message(s) : 4272
Inscription : 08 Jan 2006, 13:51

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par Pov le 24 Sep 2008, 02:23

Image

Harlyn Geronimo est né en 1947. Il vit aujourd’hui sur une réserve du Nouveau-Mexique. Il est l’arrière-petit-fils du célèbre chef apache Geronimo. Homme-médecine, il s’est engagé dans la défense des traditions et des droits de son peuple.
Il mène actuellement un combat pour la restitution des restes de son ancêtres. Allant jusqu’à s’adresser directement au président Bush. Une démarche entreprise après qu’il a eu connaissance de rumeurs rapportant que Prescott Bush, patriache de la famille, aurait participé de près ou de loin, en 1918, à la profanation de la tombe de Geronimo pour rapporter son crâne et ses fémurs à la Skull & Bones Society. Une société secrète étudiante de Yale dont a également fait partie George W. Bush lorsqu’il était étudiant.
George W. Bush n’a pour l’instant pas donné suite à la demande d’Harlyn Geronimo
Fev 2008


En 1918, des membres de la Skull and Bones Society de l'Université de Yale, dont faisait partie le sénateur Prescott Bush, grand-père du Président George W. Bush, ont profané la tombe de Geronimo, guerrier apache chiricahua. Ils ont emporté son crâne et un harnachement de cheval, d'une valeur inestimable, qui avait été enterré avec lui.
Les Indiens demandent au Congrès américain d'intervenir auprès de cette société, pour qu'elle leur restitue les restes. Les Apache de toute la nation américaine, ainsi que les peuples indigènes du monde entier, ont signé une pétition qui presse le Congrès d'agir vite. Les leaders apache exigent que Geronimo soit enterré, selon sa volonté, dans les terres tribales des montagnes de San Carlos, en Arizona.

Commitees de solidarités des indiens d’amerique
Infos 2006


’Présentation de Geronimo, une mémoire apache :
Geronimo aura été l’un des derniers à déposer les armes à la fin des guerres indiennes, après avoir tenu en échec près de la moitié de l’armée des Etats-Unis avec seulement quelques guerriers. Malgré les promesses, il ne reverra jamais sa terre natale de Arizona car lui et les siens connaîtront la captivité en tant que prisonniers de guerre pendant vingt-sept années. Ses dernières volontés ne seront ainsi jamais respectées car ses restes ont été ensevelis dans le cimetière militaire de Fort Sill, en Oklahoma où il a fini sa vie . En 2008, Harlyn Geronimo, son arrière-petit-fils et unique descendant, se bat toujours pour faire réaliser l’ultime souhait de son aïeul. C’est en 2005, que Corine Sombrun le rencontre pour la première fois au Nouveau-Mexique. De là naîtra l’idée de ce livre, fruit du dialogue entre une Française et un Apache. Tandis qu’Harlyn raconte l’histoire et la vie de Geronimo “ telle qu’elle n’a jamais été dite ”, Corine Sombrun nous fait revivre cette rencontre avec son arrière-petit-fils. Au cours d’un voyage vers les sources de la Gila River là où est né Geronimo, on découvre la vie d’Harlyn (le Vietnam, l’engagement politique, la résistance culturelle, l’engagement auprès des plus jeunes, la spiritualité et l’art) mais aussi la condition des Apaches d’aujourd’hui, leurs espoirs comme les défis auxquels ils doivent faire face. Que ce soit pour le vieux guerrier irréductible ou pour son descendant, être Apache c’est avant tout une leçon de vie : “ Sois courageux, comme tes ancêtres l’ont été et fais face à l’ennemi – Bi da a naka enda.
Avatar de l’utilisateur
Pov
Diamond Rider
 
Message(s) : 1331
Inscription : 12 Nov 2007, 13:51

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par Pov le 24 Sep 2008, 02:26

Voici l'intitulé de la pétition, dans l'espoir qu'elle portera ses fruits:

To: U.S. Congress

Au Congrès des Etats-Unis d'Amérique,

En 1918, le grand-père du Président, Prescott Bush, et plusieurs complices ont profané la tombe du saint homme apache Geronimo à Fort Sill en Ohio. Les hommes enlevèrent la tête et une bride en argent de valeur qui avait été enterrée avec lui. En utilisant de l'acide et tout joyeux, ils enlevèrent la peau et les chairs de la tête. Ils remportèrent ensuite leurs "trophées" à l'Université de Yale et les mirent en exposition dans le clubhouse de la fraternité secrète "Skull & Bones."

La "Skull & Bones" est une société secrète fondée à Yale en 1832. Son histoire est entremêlée avec celle des Illuminatis allemands et du Parti Nazi. Ils entretiennent un bâtiment sans fenêtres appelé "La Tombe" au 64 High Street, New Haven, Connecticut. Les biens du club sont contrôlés par une société de façade, The Russell Trust Association, Inc. Tous les ans, 15 juniors de Yale sont pressurés pour être membres de la Skull & Bones. Ils sont endoctrinés dans la société cultique avec des rituels élaborés, trempés dans les démonstrations théâtrales sataniques et l'homosexualité latente. Le but de cette fraternité est de créer le réseau ultime des "bons vieux gars" autour du monde. Leurs anciens comprennent le fils de Prescott Bush (George H.W.) et le petit-fils (George W.) de même que des chefs d'état et des leaders de nombreuses agences de renseignement, sociétés de commerce, empires d'affaires et firmes juridiques

Il y a plusieurs années, un membre anonyme de Skull & Bones "transmit" des informations concernant la société et "La Tombe." Cela incluait des documents et des photographies. Un des documents détaillait les exploits de profanation de sépulture de Prescott Bush. Une des photographies était celle du crâne et de la bride sur une étagère, à côté d'une photographie encadrée de Geronimo. D'autres sources sont apparues depuis lors et ont confirmé que le crâne de Geronimo est bien en exposition dans "La Tombe" et considéré comme la "mascotte" de ce "club" à High Street.

Bien que la Skull & Bones refuse de reconnaître officiellement leur existence, des membres ont tacitement admis posséder le crâne de Geronimo. En fait, des membres de Skull & Bones (y compris Jonathan Bush, le frère du Président) rencontrèrent des leaders apaches à New York en 2000 et essayèrent de remettre un crâne. Ce n'était pas le crâne vu dans la photographie obtenue sous le manteau. Quand cette substitution apparente fut dévoilée, les "Bonesmen" changèrent leur histoire, en disant que le crâne en question était celui d'un enfant indien.

Les Skull & Bones menacèrent d'une action en justice si les documents et les photos de "La Tombe" n'étaient pas rendus immédiatement. Ils avaient apparemment une idée derrière la tête, après avoir réalisé que les autorités pourraient poser des questions sur l'abondance apparente de crânes d'Indiens gardés à New Haven. Cependant, aucun crâne n'a été rendu et celui de Geronimo est apparemment encore la mascotte officielle du club de Yale.

Nous, soussignés, sommes horrifiés de cette exposition de sorcellerie élitiste et raciste et demandons au Congrès, avec l'aide de toute force de l'ordre nécessaire, de lancer une enquête immédiate sur le vol et la possession de restes humains par la société Skull & Bones, la Russell Trust Association, Inc. et/ou tout membre du Gouvernement Américain impliqué, passé ou présent.

Sincèrement
Avatar de l’utilisateur
Pov
Diamond Rider
 
Message(s) : 1331
Inscription : 12 Nov 2007, 13:51

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par Pov le 24 Sep 2008, 02:30

« Des hommes d’Etat avisés (…) établirent ces grandes vérités évidentes : si, dans un lointain futur, un homme, une fonction, un intérêt devaient fixer la doctrine selon laquelle personne, hormis des hommes riches, ou personne, hormis des hommes blancs, ne serait habilité à la vie, la liberté et la poursuite du bonheur, leur postérité devrait relire la Déclaration d’Indépendance et prendre le courage de relancer la bataille que leurs pères avaient entreprise (…) »(1)
-- Abraham Lincoln --


Les propres Bones (ossements) de Bush
Parmi les artifices traditionnels rassemblés et conservés au sein du caveau de High Street, figurent des restes humains d’origines diverses. Les lignes qui suivent concernent une de ces équipes des Skull & Bones.
Geronimo, un chef de faction et guerrier apache, dirigeait un clan de guerriers lors d’un raid en 1876,après que les Apaches eurent été déportés vers la réserve de San Carlos, dans le territoire de l’Arizona. Il dirigea d’autres raids contre les forces américaines et mexicaines jusque dans les années 1880. On le captura et il s’évada à maintes reprises.
Geronimo fut finalement interné à Fort Sill, dans l’Oklahoma. Il devint fermier et rejoignit une congrégation chrétienne. Il mourut à l’âge de 79 ans, en 1909, et fut enterré à Fort Sill. Trois quarts de siècle plus tard, les gens de sa tribu émirent la question de voir leur fameux guerrier inhumé en Arizona.
Ned Anderson fut président tribal Chairman de la tribu des Apaches de San Carlos, de 1978 à 1986. Voici son récit : (8)
Vers l’automne 1983, le chef d’un groupe apache d’une autre section de l’Arizona déclara qu’il était intéressé par la récupération des restes de Geronimo pour qu’ils retournent sous la garde de sa tribu. Reprenant cette idée, Anderson dit qu’en fait, les restes appartenaient tout autant à son groupe qu’aux autres groupes apaches. Après maintes discussions, plusieurs groupes apaches se rencontrèrent au cours d’une sorte de sommet qui se tint à Fort Sill, Oklahoma.

L’avocat des Skull & Bones, représentant la famille Bush et chargé de l’affaire, était Endicott Peabody Davison. Son père était le fameux F. Trubee Davison mentionné plus haut, qui avait été président de musée américain d’Histoire naturelle de New York et directeur du personnel à la CIA. L’attitude générale des gens de ce musée avait longtemps été de prétendre que les « indigènes » devaient être empaillés et présentés de manière à les montrer aux gens en vogue.
Finalement, après 11 jours environ, une autre rencontre eut lieu. Un présentoir fut livré qui, en fait, était le même que celui de la photo que l’informateur avait donnée à Ned Anderson. Mais le crâne qu’on exhiba était celui d’un enfant de dix ans et Anderson refusa d’en prendre possession et de signer un document légal dans lequel il promettait de garder le silence sur toute l’affaire.
Anderson emporta sa plainte chez les membres du Congrès de l’Arizona, Morris Udahl et John McCain III, mais sans le moindre résultat. George Bush rejeta la requête du congressiste McCain lui demandant de rencontrer Anderson.
Anderson écrivit à Udahl, joignant une photographie de l’armoire murale et du crâne exposé au « Caveau » ainsi qu’une photographie en noir et blanc de Geronimo de son vivant, et que les membres de l’ordre avait par forfanterie posée près de la vitrine contenant le crâne. Anderson ajouta des citations tirées de l’histoire interne de la société Skull & Bones, intitulées Suite de l’histoire de notre ordre pour la célébration de son, centenaire, le 17 juin 1933, par Le Petit Diable ou D.121.
Des jours de guerre (La Première Guerre mondiale) naquit également l’expédition insensée menée depuis l’Ecole du Feu, à Fort Sill, en Oklahoma, qui amena au « Caveau » son « malade » le plus spectaculaire, le crâne de Geronimo le terrible, le chef indien qui avait pris 49 scalps de blancs. Une expédition, fin mai 1918, par des membres de quatre clubs (c’est-à-dire de quatre années terminales de la société), Xit D.114, Barebones, Caliban et Dingbat, D.115, S’Mike D.116 et Hellbender D.117, prévirent l’affaire avec une extrême prudence, puisque que l’un d’entre eux avait dit que « six capitaines de l’armée en train de piller une tombe feraient plutôt mauvais genre dans les journaux ». Le climat fébrile de l’affaire fut rapporté par Hellbender dans le libre noir de D.117. « Le seul raclement du pic sur la pierre et le bruit sourd de la terre sur le sol dérangent la paix de la prairie. Une hache perça la porte de fer de la tombe et (le) Pat(riarche) Bush entra et se mit à creuser. Nous creusâmes tour à tour, chacun à son tour, pour nous reposer, allant sur la route pour monter la garde. (…) Finalement, (le) Pat(riarche) Ellery James fit apparaître une bride, ensuite un grelot de selle et des cuirs pourris, puis du bois et, alors, dans le fond évidé d’un petit trou rond, Pat James creusa plus profondément et finit par sortir le trophée même. (…) Nous refermâmes bien vite la tombe ainsi que la porte et nous précipitâmes à la maison, dans la chambre de Pat Mallon, où nous nettoyâmes les ossements. Pat Mallon était assis sur le sol, appliquant généreusement de l’acide phénique. Le crâne était assez propre, il n’avait qu’un peu de chair à l’intérieur et un peu de cheveux. Je pris une douche et me couchai (…), me sentant très heureux. »(9)
L’autre pilleur de tombe dont le nom est mentionné, Ellery James, nous l’avons rencontré dans le 1er chapitre. Il devait être garçon d’honneur au mariage de Prescott trois ans plus tard. Et le gars qui appliqua de l’acide sur le crâne dérobé, brûlant chairs et cheveux, était Neil Mallon. Des années plus tard, Prescott Bush et ses partenaires choisirent Mallon comme président de Dresser Industries. Mallon engagea le fils de Prescott, George Bush, pour le premier emploi de George, et George Bush baptisa à son tour son fils, Neil Mallon Bush, d’après le nom du nettoyeur d’ossements.
En 1988, le Washington Post fit paraître un article provenant de l’Arizona Republic, dans la ligne de l’establishment, et intitulé « Un crâne objet de scandale : Le père de Bush a-t-il pillé la tombe de Geronimo ? » L’article comprenait une petite citation provenant de L’histoire de notre ordre (Skull & Bones, 1933) : « Une hache perça la porte de fer de la tombe et (…) Bush entra et se mit à creuser (…) », etc., mais il omettait de citer les autres noms, hormis celui de Bush.
Selon le Washington Post, le document que l’avocat de Bush, Endicott Davison, a essayé de faire signer au dirigeant apache, stipulait que Ned Anderson était d’accord pour dire qu’il serait « inapproprié pour vous, moi (Jonathan Bush) ou quelqu’un lié à nous, de faire ou de permettre toute publication en rapport avec cette transaction ». Anderson déclara que le document était « très insultant à l’égard des Indiens ». Davison prétendit plus tard que le livre même relatant l’histoire de l’ordre était un canular mais, au cours des négociations avec Anderson, l’avocat de Bush exigea qu’Anderson cède son exemplaire du bouquin.(10)
Le copain de Bush, Fitzhugh Green, propose l’opinion des partisans du président, dans cette affaire, et il fait montre de l’habituelle attitude raciste typique des Skyll & Bones :
« Prescott Bush avait un côté très haut en couleur. En 1988, la presse fit état de la plainte de ce dirigeant apache au sujet de Bush ? Il s’agissait de Ned Anderson, de San Carlos, en Oklahoma (sic), qui émit l’accusation prétendant que le jeune officier de l’armée Bush avait volé le crâne du chef indien (sic) Geronimo et l’avait accroché au mur du Club des Skull & Bones,à Yale. Après l’exposé des ‘faits réels’ par Anderson et leur prise en considération par plusieurs représentants du Congrès, l’affaire disparut de la notoriété publique. Que cet escamotage de crâne ait eu lieu ou pas, la simple mention de l’affaire plonge le père Bush dans un éclairage douteux. » (c’est l’auteur qui insiste) (11)
Le couronnement de George Bush en tant que membre des Bones fut terriblement important pour lui, sur le plan personnel.

Voici les hommes qui furent choisis pour la Classe 1948 :
Thomas William Ludlow Ashley
Lucius Horatio Biglow, Jr.
George Herbert Walker Bush
John Erwin Caulkins
William Judkins Clark
William James Connelly, Jr.
George Cook III
David Charles Grimes
Richard Elwood Jenkins
Richard Gerstle Mack
Thomas Wilder Moseley
George Harold Pfau, Jr.
Samuel Sloane Walker, Jr.
Howard Sayre Weaver
Valleau Wilkie, Jr.

Les survivants de ce groupe de Bones de 1948 furent interviewés en 1988 pour un profil de campagne de George Bush destiné au Washington Post. Les membres décrivirent la persistance de leurs liens étroits avec Bush et leur soutien financier qu’ils lui accordèrent tout au long de sa vice-présidence des années 1980. Leur interdépendance sexuelle depuis les débuts à Yale, est mise en exergue :
« Les relations qui se constituèrent au ‘Caveau’ (…) où avaient lieu chaque jeudi et samedi de l’année académique les réunions de la société, ont occupé une place prépondérante dans la vie de Bush, s’il faut en croire l’ensemble des 11 compagnons toujours en vie à ce jour. »

Plusieurs d’entre eux décrivirent en détail le rituel de l’organisation qui noue les liens. Avant de livrer l’histoire de sa vie, chaque membre devait passer un dimanche soir à faire un compte rendu détaillé de sa vie sexuelle. Ce genre d’exposé était connu au « caveau » sous l’appellation de CB, ou « connubial bliss » (béatitude en couple)…
« La première fois que vous passiez en revue votre vie sexuelle (…) Nous y passâmes tous les 15 », déclara Lucius H. Biglow, Jr., un avocat retraité de Seattle. « De la sorte, vous obteniez que tout le monde fût impliqué jusqu’à un certain point. (…) C’était une façon de bâtir progressivement la confiance mutuelle. »
Les histoires sexuelles aidaient à briser les défenses normales des membres, déclarent plusieurs membres de cette classe. William J. Connelly, Jr. déclara : « Aux Skull & Bones, nous sommes tous ensemble, 15 frères dans la peau. C’est le meilleur gage de fidélité au monde. » (12)

Voici notre futur président des Etats-Unis en compagnie des autres jeunes hommes fortunés, excités à propos de leur futur pouvoir illimité sur les gens ignorants du commun, partageant leurs secrets sexuels dans un mausolée, entourés de restes humains. Les jeunes hommes excités sont entièrement dirigés par les « patriarches », les anciens devenus des financiers cyniques et qui sont les propriétaires légaux de l’ordre.
Avatar de l’utilisateur
Pov
Diamond Rider
 
Message(s) : 1331
Inscription : 12 Nov 2007, 13:51

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par pikapika le 24 Sep 2008, 11:07

Home Boy a écrit:(...)

La corpo de droit d'assas a formé un paquet de magistrat et d'avocat, ce sont majoritairement des fafs. C'est pas un complot des fafs pour contrôler la justice, c'est juste que les riches qui font du droit et sont souvent fafs. Il n'y a pas de complot pauvre non plus pour bosser au smic dans le bâtiment.

Les structures sociales n'ont rien de merveilleux, ceux qui prétendent que c'est un mystère ce sont des gens comme soral ou Abdelhakim qui n'assume pas le fait que la grande faille est entre l'ensemble des riches et des pauvres et pas seulement entre une certaines catégorie de possédants.


je suis tout a fait d'accord, la plupart des theories du complot utilisent l'esoterisme, le mystere et des histoires occultes, le tout dans des explications globales fumeuses (souvent avec des arrieres gouts assez sales, limite fafs). alors qu'une analyse socio-economique explique beaucoup plus simplement et logiquement le fait que les riches se soutiennent, car ils sont la meme classe, que c'est leur interet, et qu'il n'y a pas specialement besoin de structures fumeuses pour ca.

j'en profite pour te féliciter HomeBoy, je lis toujours avec plaisir tes posts intelligents, bien écrits et bien construits. et je suis en plus quasi-toujours en phase avec :-)
Avatar de l’utilisateur
pikapika
Silver Rider
 
Message(s) : 173
Inscription : 29 Août 2008, 13:38

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par HommeDeL'Ombre19 le 25 Sep 2008, 19:40

homeboy en lisant tes post peux tu me confirmer que tu es fortement influencé par le marxisme et donc de ta vision de l histoire dominée par la lutte des classes ?

dsl pour le retour sur guenon, mais cet auteur n a rien a voir avec un auteur faf puisqu d ailleurs c un contemporain du nazisme et donc il se serait engagé dans cet "voie" si il y adhéré , or pas du tout il etait deja convertie à l islam et etudié à la grande université d al azhar en Égypte ou il est mort donc rien a voir avec un faf .....
, le problème avec cet auteur c est que deja il est tres dur a lire donc à comprendre, pour avoir lu un de ses livres il ne cherche pas a être compris de tous et le dis lui meme ,
par contre je sais qu il avait effectivement du succès auprès des faf pour son discours sur la tradition et une vision élitiste des gens ce qui peut etre assez etrange avec l égalitarisme réelle ou de façade de notre époque, à la différence c est que lui ne base pas une elite sur sa richesse mais sur ses connaissances de la tradition qui n existe encore pour guenon qu en orient et moyen orient , par contre si il a bien été franc macon il a quitté la maconnerie car deja celle de son époque était un franc maçonnerie d affaire qui n avait rien a voir avec la maconnerie au sens manuelle originelle d'ailleurs il demeure detesté par la maconnerie actuelle ;
Maintenant effectivement la personne qui m a parlé de guenon etait dans le délire "templier" "tradition" bossait dans la secu du ministere de la defense donc peut etre un faf mais n a jamais oser le dire comme souvent sans doute avec les faf qui n'assume leur idée en groupe ou sur le net

en tout cas c un plaisir de tout lire car si les theses du complot sont facile a trouvé sur le net avec tout et son contraire continue tes recherches homeboy car ça doit être du taf meme si tu es allé un peu loin en traitant de harki abdelhakim car qd meme les harkis ont pris les armes forcés ou de façon volontaire contre leur propre frère de sang là c'est juste un débat d'idées,
par contre j aimerais que tu cites tes sources de recherche quand c possible ça serait cool
Avatar de l’utilisateur
HommeDeL'Ombre19
Gold Rider
 
Message(s) : 281
Inscription : 31 Août 2007, 23:10

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par abdelhakim le 25 Sep 2008, 19:56

ME Traiter de harki je préfère même pas en discuter. Même de faf ou d antisémite.
Mais bon moi je sais que je suis aucun de ces 3 choses c'est vraiment contre mes principes donc ca ne me fait pas si mal, ca confirme juste ce que je pensais de toi, tu es très hâtifs dans tes jugements, trop passionné. Je pense juste que home boy ne sait pas faire la nuance ds certaines choses
je suis vraiment opposé au racisme, et tu sait dans ma famille mes grand parents ils ont combattut chacun a leurs manieres pour une Algerie indépendante. Moi je suis descendant de ces gens la qui se sont battu. Tu sais si on avait etait a l epoque j'aurais surement aimer etre chasseurs, enfin je le saurais jamais car la réalité depasse la fiction en difficultés. Mais voila j'insiste encore une fois tu te trompe sur mon compte. Mais je ne t'en tient pas rigueur je te demanderais juste de ne plus m'insulter . Merci.
Bref ce n'est pas le sujet.

Mais je remarque une chose c'est que tu t'en prends trop aux personnes et pas aux idées.
Le niveau le plus bas de la critique c'est de s'en prendre aux personnes,
au milieu il y'a s'en prendre au faits.
Et le niveau le plus haut c'est de s'en prendre aux idées.

Sinon je repondrais plus en details ce weekend au divers choses qui ont etait dites mais en ce moment j'ai pas trop le temps.
Avatar de l’utilisateur
abdelhakim
Bronze Rider
 
Message(s) : 78
Inscription : 06 Sep 2008, 01:14

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par Home Boy le 25 Sep 2008, 23:00

HommeDeL'Ombre19 a écrit:homeboy en lisant tes post peux tu me confirmer que tu es fortement influencé par le marxisme et donc de ta vision de l histoire dominée par la lutte des classes ?

dsl pour le retour sur guenon, mais cet auteur n a rien a voir avec un auteur faf puisqu d ailleurs c un contemporain du nazisme et donc il se serait engagé dans cet "voie" si il y adhéré , or pas du tout il etait deja convertie à l islam et etudié à la grande université d al azhar en Égypte ou il est mort donc rien a voir avec un faf .....
, le problème avec cet auteur c est que deja il est tres dur a lire donc à comprendre, pour avoir lu un de ses livres il ne cherche pas a être compris de tous et le dis lui meme ,
par contre je sais qu il avait effectivement du succès auprès des faf pour son discours sur la tradition et une vision élitiste des gens ce qui peut etre assez etrange avec l égalitarisme réelle ou de façade de notre époque, à la différence c est que lui ne base pas une elite sur sa richesse mais sur ses connaissances de la tradition qui n existe encore pour guenon qu en orient et moyen orient , par contre si il a bien été franc macon il a quitté la maconnerie car deja celle de son époque était un franc maçonnerie d affaire qui n avait rien a voir avec la maconnerie au sens manuelle originelle d'ailleurs il demeure detesté par la maconnerie actuelle ;
Maintenant effectivement la personne qui m a parlé de guenon etait dans le délire "templier" "tradition" bossait dans la secu du ministere de la defense donc peut etre un faf mais n a jamais oser le dire comme souvent sans doute avec les faf qui n'assume leur idée en groupe ou sur le net

en tout cas c un plaisir de tout lire car si les theses du complot sont facile a trouvé sur le net avec tout et son contraire continue tes recherches homeboy car ça doit être du taf meme si tu es allé un peu loin en traitant de harki abdelhakim car qd meme les harkis ont pris les armes forcés ou de façon volontaire contre leur propre frère de sang là c'est juste un débat d'idées,
par contre j aimerais que tu cites tes sources de recherche quand c possible ça serait cool


Oui, le marxisme est un des trucs qui permet de comprendre comprendre comment les mécanisme sociaux opèrent et donc d'opérer un changement.
Des personnes comme Angla Davis, George Jackson et le BPP m'ont vraiment fait réfléchir. Fanon aussi, Foucault, et tas de trucs qui permettent de démonter les mécanisme sociaux. Parce que la peu de temps que j'ai passé sur terre m'a fait capter que c'est pas la couleur de peau ou la culture qui rendait bon ou mauvais. Fais moi gagner les 130 millions à euromillion demain et je deviens un autre homme, certainement pas meilleur. La grande force du système de gestion économique qui s'est imposé à l'ensemble du monde c'est qu'il rend standard l'oppression et que n'importe qui est amené à le défendre si on entre trop dedans. Par ailleurs, je pense que les seuls à avoir intérêt à changer les choses sont les dominés et qu'ils sont en capacité de le faire vu leur nombre et le fait que tout repose sur eux. Sans base l'édifice s'écroule. C'est pour ça que tu peux effectivement me classer "marxiste", et pas soral qui lui ne reprend quelques parties de l'analyse économique de Marx sans en prendre ni la lecture de l'Histoire ou de la société.

Guenon est un auteur qui vient d'une Ecole de pensée de l'extrême droite qui s'appelle l'action française. Une partie de ce groupe a collaboré, l'autre a résisté. Guenon a vécu proche de ces gens, sans faire de choix, mais sa vision du monde n'est pas celle d'un homme du peuple. Les fafs, peuvent parfois être très cultivé et curieux de ce qui se passe ailleurs : pourvu que ça reste ailleurs. La volonté d'aller au bout de la mystique indo-européenne pour aller aux racines de la civilisation européenne, c'est une quête louable mais basée sur une vision racialiste des choses. C'est une vision de l'Histoire de l'Ecole d'extrême droite. Guenon n'a pas été militant, il a permis à certains nazis de trouver une porte de sortie mystique. Par ailleurs certains fafs considèrent l'Islam comme une religion "virile" et se font des films dessus.

Pour ce qui est de la maçonnerie, c'est très vague. Il y a tous et rien de dans. Quand tu sais que les loges maçonniques de Sicile ont donné la Mafia, que certaines loges de france ne se croisent jamais. Un autre franc maçon, c'est thierry meyssan : il s'est fait virer et depuis il leur en veut (ceci dit il s'est fait virer de partout).

Pour ce qui est de mes sources, elles sont simples : des bouquins (j'ai longtemps eu à me taper plusieurs heures de transports par jour), des documentaires, et le net en recoupant toujours les infos. J'ai aussi, des connexion avec des gens dont c'est le métier de faire des recherches, donc un coup de grelot et le type me donne les références du truc à lire. Un bon livre sur les complots c'est "la société parano : théories du complot, menaces et incertitudes" de Véronique Campion-Vincent elle te renverra à pas mal de sources. Le reste des trucs c'est des revues de fac qui sont souvent ultra relou à lire et dures à trouver qu'on me prête (genre tirées à 500 exemplaire). C'est du taf, mais en face ils font du taf pour nous faire passer des vessies pour des lanternes.

Pour Abdelhakim, j'ai pas été très sympa ni correct. Je le reconnais bien volontiers.
Mais c'est une personne qui vient sur ce forum, et qui annonce clairement qu'il vote le pen et adhère à ses idées. Il dit aussi qu'il est pour soral et kemi seba.
Les gens de la droite socialiste et boris le lay font partie du mdi. Ils cotoient kemi seba, manifestent ensemble, font des communiqué ensemble. Ces gens sur leur blog citent hitler (sans jamais dire que c'est lui), la source les blogs de ces gens là, et certaines citations sont des passages de discours d'adolf (confirmé par plusieurs gens qui bossent sur le sujet). Je veux bien qu'on me dise qu'il faut être tolérant, que le nazisme c'est sympa et divertissant. Ok. Soit, je suis borné : j'aime vraiment pas les nazis. Là, où tout de même on peut être moins tolérant c'est quand on sait que les gamins et le chibani insultés et agressés dans le métro début aout 2007 (la video est super connue) sont agressés par les gens de la droite socialiste (source video sur le net et photos des manifs sur le net, plus observation directe). Le 28 mai dernier les gens de la droite socialiste tirent au pistolet mitrailleur dans une tess (source journaux, plus informations du quartier). Sympa, plus vrai que le blog. On continue, fin juillet un type rentre chez lui, et se fait défoncer la gueule. Il se fait arrêté par deux fafs, qui lui demande s'il est musulman (le gars aurait été blond aux yeux bleus, on ne lui aurait pas posé la question) . Il dit oui, les gars disent qu'ils sont nazis et le maravent parce qu'ils n'aiment pas les "musulmans". En gras, c'est une ratonnade parce qu'un babtou converti c'est invisible s'il n'a pas la barbe. Un des deux agresseurs, kevin l, est présent sur les photos de la manif de la droite socialiste avec kemi seba du 8 mai dernier(source presse, sites internets plus témoignages et obesrvations directs).


Sachant tout ça. Sachant que soral est un faf déclaré, que kemi seba est un faf déclaré, que les amis de kemi seba cognent sur les notres : on dit quoi? Que les personnes qui partagent leurs idées sont des gens bienveillants?

Ces gens là sont contre le metissage, ils cognent => Ils représentent une menace pour ma famille.

Je n'ai pas envie d'être sympa avec quelqu'un qui cautionne les ratonnades au nom de l'aide à l'iran, ou d'une défense de la palestine avec les seuls personnes qui nuisent à la lutte et qui ne sont là que parce qu'ils veulent foutre les juifs dans des camps.

Si je me promène avec ma famille, et que croise Abdelhakim et ses amis : je suis en sécurité?

Quelle que soit la raison, il a choisi un camp. Il défend les valeurs de ce camp, il y a ses amis. Ce camp c'est pas celui des gens de tess, c'est ceux qui veulent nous tuer.

Effectivement, j'ai pas été sympa. Ceci dit, si Abdelhakim s'appellait Siegfried et était catholique et disait "non au mélange et à l'appauvrissement des cultures" ou encore "que la culture noire américaine n'en était pas une", la réponse aurait plus vive de la part de tout le monde. Parce que dans notre tête, un type qui s'appelle Abdelhakim est statistiquement dans notre camp. On se méfie toujours des babtous, mais des flics renois ou rabzas existent et c'est parmi les plus agressifs.
Avatar de l’utilisateur
Home Boy
Diamond Rider
 
Message(s) : 1468
Inscription : 29 Jan 2008, 15:18

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par Home Boy le 25 Sep 2008, 23:05

abdelhakim a écrit:ME Traiter de harki je préfère même pas en discuter. Même de faf ou d antisémite.
Mais bon moi je sais que je suis aucun de ces 3 choses c'est vraiment contre mes principes donc ca ne me fait pas si mal, ca confirme juste ce que je pensais de toi, tu es très hâtifs dans tes jugements, trop passionné. Je pense juste que home boy ne sait pas faire la nuance ds certaines choses
je suis vraiment opposé au racisme, et tu sait dans ma famille mes grand parents ils ont combattut chacun a leurs manieres pour une Algerie indépendante. Moi je suis descendant de ces gens la qui se sont battu. Tu sais si on avait etait a l epoque j'aurais surement aimer etre chasseurs, enfin je le saurais jamais car la réalité depasse la fiction en difficultés. Mais voila j'insiste encore une fois tu te trompe sur mon compte. Mais je ne t'en tient pas rigueur je te demanderais juste de ne plus m'insulter . Merci.
Bref ce n'est pas le sujet.

Mais je remarque une chose c'est que tu t'en prends trop aux personnes et pas aux idées.
Le niveau le plus bas de la critique c'est de s'en prendre aux personnes,
au milieu il y'a s'en prendre au faits.
Et le niveau le plus haut c'est de s'en prendre aux idées.

Sinon je repondrais plus en details ce weekend au divers choses qui ont etait dites mais en ce moment j'ai pas trop le temps.


Les idées, y en a plusieurs pages. Des arguments pareil.

Tu bottes en touche en disant que je m'en prend à toi. *

Alors ça veut dire qu'à toi seul tu incarnes : l'ethnodifférecialisme, les théories du complot, la négation de la culture populaire, l'affirmation de l'histoire figé.

Traite moi de grossier si tu veux, y aura du monde pour dire que j'ai été trop dur de te parler mal. Mais quand tu dis que je n'ai fait que m'en prendre à toi, tu te discrédites.

Les faits y en une énumération sur plusieurs pages. Libre à toi de ne pas les lire ou de les ignorer : "E pure, si muove..."
Avatar de l’utilisateur
Home Boy
Diamond Rider
 
Message(s) : 1468
Inscription : 29 Jan 2008, 15:18

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par Home Boy le 26 Sep 2008, 08:04

Le blog de boris le lay, en charge du secteur europe au mdi mouvement de kemi seba,

http://www.mdi2008.com/organigramme/

Chargé des relations extérieures :

Ils travaillent à l’implantation et à la diffusion de l’idéologie du MDI aux quatre coins du monde.
Zone Europe : Boris Le Lay


Des passages comme ceux là, y en a sur un an. Vous remarquerez que ce n'est plus sioniste mais juif. Du moins, juifs et sionistes se confondent au final. Les textes ont une tonalité très années 40 et on donne dans la propagande raciste la plus crasse.

http://borislelay.blogspot.com/search?u ... results=12
Siné a vite corriger son erreur. Tout d'abord en répondant par orgueil à un débarquement brutal via le lancement d'un journal "Siné-Hebdo" et ainsi affirmé que "Lui" il est bien là. Mais il ne fallait pas laisser accroire que l'intéressé était "antisémite". Donc le dit canard se fait une spécialité de dégueuler l'Islam.

Petit plus, un des membres fondateurs a été dégagé par Siné. Motif ? Le Juif Guy Bedos a protesté car l'intéressé était "trop pro-palestinien".


http://borislelay.blogspot.com/2008/09/ ... ultra.html

Il est sûr que les hurlements faussement patriotiques de certains de mes compatriotes sont insupportables à entendre."

-Mikhaïl Khodorkovski, Le Figaro, 19 septembre 2008

Culot Juif typique qui use ironiquement du terme compatriote pour se dépeindre en "russe plus russe que les russes" tout en défendant activement sa vraie patrie: Israël.

Mais au demeurant on comprend que pour un Juif en général tout nationalisme non Juif restera éternellement "insupportable à entendre". A la différence du nationalisme Juif tonitruant des médias occidentaux qui n'émeut guère l'intéressé.

Sionisme et art du mensonge sont consubstantiels.


http://borislelay.blogspot.com/2008/09/jeu-de-rle.html

Jeu de rôle
La mauvaise foi des sionistes est à toute épreuve. Avec la Houtzpah, ce culot légendaire communautaire, ils nient invariablement tout engagement des leurs dans quelque entreprise que ce fût qui n'eût pas que des vertus philanthropique. Les Juifs si on les écoute sont "in-no-cents". Quiconque critique est alors un "fou", "un maniaque", "un cinglé", un "apôtre de la haine".

Ils accusent les goyim d'être des "antisémites" terme creux et vide de sens mais qu'il faut comprendre dans le sens que Hervé Ryssen lui a remarquablement donné: "Un antisémite ce n'est pas quelqu'un qui n'aime pas les Juifs, mais quelqu'un que les Juifs n'aiment pas".

Pour donner du relief à la situation actuelle et pour pousser les Juifs à un minimum d'autocritique, malgré leur intolérance à la frustration induite par leur psychopathie fruit de la culture de l'inceste dans la communauté, nous les soumettrons au jeu de rôle suivant:

"Vous êtes un citoyen israélien de confession Juive, pratiquant ou non, croyant ou non. Vous êtes dans le présent jeu placé dans les circonstances suivantes:

-Votre pays est Israël. Ce pays connaît actuellement la situation suivante: une population arabe d'origine palestinienne en forte croissance (actuellement 10% et majoritaire dans 50 ans) qui immigre illégalement d'une part, une minorité iranienne avec la nationalité israélienne qui a une grande influence en haut de la société d'autre part.

-L'immigration palestinienne est ardemment défendue par de nombreux intellectuels israélo-iraniens. L'un d'entre eux a écrit un ouvrage "L'immigration, une chance pour Israël" dans lequel il vante les vertus de l'apport des Arabes à l'état israélien et dénonce le racisme larvé des citoyens Juifs qui s'y opposent. D'autres part parmi ces intellectuels israélo-iraniens certains ont créé l'association "SOS Islamophobie" ou ils attaquent régulièrement le manque de tolérance des Juifs. Par ailleurs de nombreux élus politiques iraniens prennent position pour les immigrés palestiniens, appelant comme monsieur Y porte parole de Kadima "à éduquer le peuple pour qu'il comprenne que son avenir c'est le métissage", ou comme le ministre de la culture monsieur X en parlant des immigrés palestiniens en Israël qu'ils "représentent l'idéal de ce que l'on appelle le métissage".

-Un des grands "intellectuels" israéliens est l'iranien Bernard Henri Palavi (Bernard Henri Lévy). Celui condamne dans un livre les références ethniques de la culture Juive et de l'état d'Israël dans un livre intitulé "L'idéologie Juive". Il participe avec ardeur à "SOS Islamophobie", fondé Julien Dray Palavi et est connu comme "philosophe influent" dans les médias. Il dénonce régulièrement les Juifs qui le suspectent d'agir pour le compte de la communauté iranienne, évoquant le "mythe du lobby iranien" et l'odieuse accusation par des "Juifs racistes" du "complot iranien". Avec d'autres intellectuels iraniens d'Israël il a violemment attaqué les USA et s'est rendu à New York ou il rend compte dans un article mensonger que "le 11 septembre a été organisé par les USA" (article BHL en Géorgie). Malgré ces positions pour le moins divergentes de ceux des Juifs israéliens, il vend très bien ses livres et est reçu partout avec déférence en Israël.

-On note l'existence du Conseil Représentatif des Institutions Iraniennes d'Israël (CRIF) ou tous les ans l'ensemble du gouvernement israélien se rend à un dîner. Le président du CRIII en fonction s'est récemment fait remarqué pour avoir dénoncer la politique israélienne d'être "pro-américaine" et inviter ce même gouvernement à comprendre la position de l'Iran. Le CRIII est connu en outre pour son activisme contre l'Islamophobie en Israël de la part des Juifs. Il est lié à l'ambassade d'Iran. Cette connexion n'est dénoncée que par des Juifs israéliens, par ailleurs dépeints comme "anti-iraniens", "islamophobes" et "racistes".

-Une noble institution, la Ligue Contre l'Islamophobie et le Racisme (LICRA) a été mandatée par le ministre de l'intérieur alors en poste, Nicolas Sarkozy Palavi, dont l'origine iranienne est connue ainsi que sa sympathie pour la communauté iranienne et l'Iran, pour aider les sans papiers arabes qui se sont barricadés dans un gymnase de Haïfa (affaire des immigrés vers l'Angleterre à Sangatte). La LCIR est souvent partie civile en faveur des Arabes palestinienssans papiers ou réguliers contre les Juifs israéliens. Ce soutien systématique dénoncé par les Juifs d'Israël nationalistes ne choque pas la presse.

-Des immigrés arabes sans papiers se rendent régulièrement dans des synagogues en Israël pour faire pression sur le gouvernement afin d'être régularisés. On note que des personnalités du cinéma soutiennent activement les groupes précités et qu'elles sont d'origine iranienne (Béart-Balasko-etc).

-La Ligue Contre l'Islamophobie a signé avec le plus grand club de foot israélien un contrat de lutte contre l'islamophobie dans les stades en encadrant les entraineurs, les joueurs, etc (PSG-LICRA)

-La télévision israélienne est largement animée par des iraniens, que ce soit dans les Infos (Schönberg, etc.), la politique ou le cinéma. Parmi les émissions TV culte, "Plus belle la Vie", écrite par un scénariste iranien qui fait la part belle à l'antiracisme, à la lutte contre les préjugés contre les Arabes, montrent des scènes ou les jeunes filles Juives préfèrent avoir des relations sexuelles avec Arabes tandis que les Juifs eux sont volontiers homosexuels.

-La communauté iranienne use de son influence médiatique pour dénoncer des actes à caractère anti iraniens dont des agressions commises par de jeunes Juifs, dépeints comme "racistes". Le gouvernement israélien se mobilise régulièrement contre eux et les peines influgés à ces Juifs sont très lourdes. D'une manière générale le slogan "Israël aux Juifs" est considéré comme raciste, de même que "fiers d'être Juifs".

-Un seul parti propose de donner aux Juifs israéliens la priorité en Israël pour l'emploi et le logement, au grand dam des iraniens et des palestiniens qui protestent contre ce "racisme flagrant", et la dérive "fasciste du pays". Ce parti c'est le Front National Juif. Il veut qu'Israël soit souverain, stopper l'immigration arabe. Les intellectuels iraniens sont terriblement hostiles à ce parti qui malgré ces 10-15% n'a aucun député à la Knesset tandis que le Parti Communiste ouvertement pro-palestinien et soutenu par la communauté iranienne a lui un groupe parlementaire. Seul parti national Juif, il n'a pas accès aux médias, a contrario des partis au pouvoir ou les iraniens ont beaucoup d'influence.

-L'équipe de foot d'Israël est composée de 9 joueurs Arabes et de deux joueurs Juifs. Le leader du Front National Juif en disant "Et vous appelez ça une équipe d'Israël ?" s'est fait attaqué violemment par la presse. On note que Libération-Palavi (Rothschild) est un journal de gauche financé par un riche iranien, de même que pour Le Monde Palavi (Gunzburg), Le Figaro Palavi (Bloch Dassault). Un vieux journal comme l'humanité, communiste, a été fondé par 11 riches hommes d'affaires iraniens. Bien sûr, lorsque des gens disent que le lobby iranien utilise ce monopole pour défendre ses intérêts et non ceux d'Israël et des Juifs, les intellectuels iraniens répondent "racisme" et "Islamophobie".

-On relève de nombreux iraniens avec la nationalité israélienne qui vont faire leur service militaire en Iran et qui animent des associations de soutien à l'armée iranienne (Bruel-Klarsfeld-Macias). Le gouvernement israélien n'y trouve rien à redire puisque le candidat à la présidentielle de droite libérale soutient un d'entre eux pour l'élection à la députation dans un quartier de Tel Aviv (Klarsfeld). Ceux qui y voient une "double allégeance", un "double jeu" ou une "trahison" ainsi qu'une non "assimilation" sont accusés "d'islamophobie".

-Récemment Nicolas Palavi, ami connu de la communauté iranienne et l'Iran et ayant des origines iraniennes également, a gagné le poste de premier ministre en Israël. Il décide de rompre avec les USA, préférant s'allier avec l'Iran. Il s'associe à ce pays pour attaquer les USA. En effet le ministre des Affaires Etrangères, Bernard Palavi, à moitié iranien, dit à la radio que si les USA ne renoncent pas à leurs centrales nucléaires et à l'arme atomique "ce sera la guerre". (Kouchner sur l'Iran). On voit le premier ministre israélien d'origine iranienne aller en Iran pour fêter l'anniversaire de la révolution islamique. (Sarkozy et les 60 ans d'Israël). Son conseiller diplomatique est l'israélo-iranien Mr Levitte-Palavi.

-La Ligue de Défense Iranienne (LDJ) se fait connaître régulièrement pour agresser des Juifs qui dénoncent le fait que l'état israélien soit sous l'influence iranienne. La justice n'intervient jamais contre eux et il est prouvé que la communauté iranienne, bien qu'ennuyée par ces extrêmistes, se refusent de les laisser condamner.

-Dans les écoles on apprend depuis longtemps le rôle écrasant des Juifs dans les génocides du communisme. Les grands parents des petits Juifs sont dépeints comme des gens ayant collaboré avec Staline, envoyant des innocents dans des camps de concentration. A cela est lié le fait que les Juifs étaient trop nationalistes et qu'ils ont fait preuve d'intolérance envers les goyim de Russie. La repentance est à l'ordre du jour et le président Nicolas Palavi propose à chaque petit Juif de prendre en début d'année la mémoire d'un russe tué par un Juif du NKVD.

-Les intellectuels et hommes politiques iraniens avec des associations de soutiens aux palestiniens immigrés et fils d'immigrés luttent activement pour que le caractère "Juif" de l'état d'Israël soit effacé. Ces gens parlent en effet d'un Israël "Iranien-Juif-Arabe". (Black Blanc Beur)

-Les contribuables Juifs payent via leur gouvernement un dédommagement pour les meurtres commis par les Juifs durant le communisme (Trotsky, etc.) aux Russes (Cf Allemagne et génocide).

-Certains historiens Juifs nient ce rôle joué par leur communauté en Russie. Ils sont heureusement punis par la loi Palavi-Gayssot pour négationnisme.

-Un dessinateur Juif, Cohen, a osé dire dans la presse que "Jean Palavi se marierait avec la riche Héritière Mélissa Palavi d'origine iranienne et qu'il allait se convertir à l'Islam" et "qu'il ferait du chemin dans la vie ce petit". Il est en effet le fils du premier ministre pro-iranien. Heureusement il a été viré du journal ou il sévissait pour "islamophobie". Un autre acteur mi-Juif mi -Noir ayant fait un sketch tournant en dérision un Ayatollah iranien a été exclu de la TV et du cinéma tandis que ses spectacles étaient boycottés par des responsables iraniens de l'audiovisuel. Dieudonné M'Bala Cohen survit entre deux procès pour "Islamophobie".

-Les intellectuels iraniens anti-racistes (BHL - Glucksmann- Finkielkraut) accusent souvent les Juifs de racisme en ne métissant pas avec des Arabes. Dans leur privé cependant beaucoup de ces iraniens se marient avec des iraniennes. Le cas le plus emblématique étant celui de Bernard Henri Palavi avec Arielle Dombasle Palavi. Une iranienne, Anne Sinclair-Palavi, femme d'un élu d'origine iranienne Dominique Strauss Palavi déclairait même "Je n'imagine pas de me marier avec un non-iranien".

-Au niveau international, on relève un soutien actif de la communauté iranienne d'Israël avec l'Iran contre les USA. Durant l'invasion orchestrée par l'Iran contre l'Arménie (Russie Géorgie) Bernard Henri Palavi fera un article truqué dénonçant les crimes des des Arméniens pourtant agressés. On note aussi des prises de positions de Glucksmann Palavi pour utiliser l'arme nucléaire contre les USA au "nom de la liberté". Lui aussi d'origine iranienne. Enfin dans de nombreux conflits on trouve des iraniens de la diaspora comme en Bolivie ou l'ambassadeur de la Syrie, un iranien Philipp Palavi, a tenté de faire se soulever les provinces énergétiques afin de les contrôler au profit de l'Iran.

Fort de ce scénario, vous devez opter en tant que Juif d'Israël pour une des propositions suivantes:

-L'état d'Israël doit résolument devenir cosmopolite et cesser d'être un état "Juif" référence raciste évidente. Il doit s'ouvrir à l'immigration arabe, qui est une "chance pour Israël". La communauté iranienne représentant 1% de la population mais si influente n'est absolument pas responsable de quoique ce soit dans ce contexte. Elle doit être encore d'avantage protégée contre les Juifs islamophobes.

-Il faut foutre les iraniens à la porte, faire cesser l'immigration arabe et dire clairement qu'Israël est un état Juif fait pour les Juifs par les Juifs."

Ce jeu de rôle est aussi thérapeutique, il permet à nos détracteurs de comprendre notre "désarroi récurrent".


http://borislelay.blogspot.com/2008/09/ ... de-se.html

Jacques Attali, le pape du gouvernement mondial, a livré hier ses hébraïques prophéties sur la situation actuelle. Il livre par ailleurs plusieurs risques actuels dont le fait pour la population "d'imaginer des complots" et une "escalade militariste" (Iran Russie).

C'est naturellemet à la fois un aveu et déjà une tentative de s'innocenter en accusant par avance tous ceux, un peu trop curieux et lucides, qui verraient la main du Kahal dans l'effondrement boursier, le 11 septembre et la guerre en Iran. Trois domaines ou les Juifs ont été éminemment remarqués.

Par ailleurs le grand chaos planifié pour l'avènement d'une gouvernance mondiale post-nationale est clairement identifiable: Attali annonce que ce sont les communes entre autres qui seront le plus touchées par la crise car elles se sont endettées dans les secteurs à risque. Soit le chaînon qui frappe l'ensemble des populations, sans exclusivité, sur tout le territoire.

19 septembre 2008 (Nouvelle Solidarité) — Au « Talk Orange-Le Figaro », l’ancien conseiller de François Mitterrand, Jacques Attali a souligné une fois de plus les parallèles entre la crise financière actuelle et celle de 1929. A l’opposé des discours rassurant, il affirme que « le tsunami continue d’avancer, et si beaucoup croient qu’il passera au large de nos côtes, rien n’est moins sûr. »

Pour Attali, « les mêmes mécanismes » que celle de 1929 régissent la crise actuelle, car comme alors, « on a laissé les gens s’endetter sur des valeurs fictives ».

Les faillites des banques et autres groupes d’assurance ne sont pas terminées, et les prochaines victimes du tsunami financier seront les collectivités locales, y compris françaises, « dont un tiers des dettes sont du subprime », ces placements adossés sur des prêts immobiliers à risque américains. Même des Etats, comme l’Islande, « en faillite » sont menacés.

Pourtant, comme le confie un haut fonctionnaire de Bercy, cité dans le Canard Enchaîné, « Lorsque Attali a affirmé il y a un an, que la crise des subprimes allait déclencher une crise digne de celle de 1929, les banquiers français nous ont assuré qu’il n’y avait rien à craindre… »

Pour Attali, le spectre de la crise, comme en 1929, présente trois types de risques : « la dénonciation de complots, comme la stigmatisation des juifs avant la guerre ; une grande inflation pour faire disparaître les dettes, et des tensions militaires pour contraindre les gens à accepter plus d’austérité et d’impôts ».

Jacques Attali voit dans ce contexte une tentation dangereuse pour les Etats-Unis de recourir à des manœuvres militaristes. C’est pourquoi il appelle à une régulation internationale « démocratique » des marchés financiers.


Note : hervé ryssen s'appelle hervé lalin, il a été condamné entre autre pour avoir agresé le curé de l'église de St Denis parce qu'il hebergeait des sans papiers. C'est un type onsédé par le complot juif, il a une théorie qui dit que les juifs sont héréditairement psychiatriquement malades (mes sources sont les les livres de l'auteur lui même). Autrement dit, pour ryssen ils ne font pas le mal volontairement, mais ils sont nuisibles et incurables.

A vous de juger, puisqu'il parait que je ne fais que des attaques personnelles...
Avatar de l’utilisateur
Home Boy
Diamond Rider
 
Message(s) : 1468
Inscription : 29 Jan 2008, 15:18

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par KoFee le 26 Sep 2008, 10:17

Je crois qu'on peut pas être plus explicite. Le danger de l'extrème droite, que çà soit clair, ne vient plus seulement d'une partie de la population qui se classe dans un électorat "blanc prolétaire", ou au contraire, aristo dédaigneux, royaliste.... Bref, la nouvelle ligne de séduction de l'extrème droite vise la génération de français issue de l'immigration. Si Dieudo s'est mangé une disquette alors que je pense qu'au départ c'est quand même quelqu'un dont les capacités intellectuelles ne sont pas nulles, surveillons nos proches. Car quand on vit dans un quartier populaire, on a tendance, dans nos moment de raz le bol quotidien, à accuser la terre entière des maux qui frappent le quartier. Il est alors facile de faire passer un discourt qui nous donne des coupables tout trouvés : les juifs, sionnistes qui contrôlent l'économie et nous enferme dans une statique sociale. Si demain tous les petits reufs pensent comme Abdelhakim, nous n'avancerons plus vers une paix sociale, mais vers une haine de l'autre, vers un comunautarisme qui n'est pas acceptable et soyez sur que nous serons perdant dans cette histoire.
La France a bien choisi son embleme, le coq est le seul animal a se lever le matin en chantant les pieds dans la merde des porcs.
Avatar de l’utilisateur
KoFee
Gold Rider
 
Message(s) : 387
Inscription : 24 Juil 2008, 14:48

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par Gloire.locale le 26 Sep 2008, 10:27

Surtout qu'après les juifs, c'est des mecs comme lui qui y passeront.
"Selon les statistiques, il y a une personne sur cinq qui est déséquilibrée. S'il y a 4 personnes autour de toi et qu'elles te semblent normales, c'est pas bon." JC Van Damme
Avatar de l’utilisateur
Gloire.locale
Diamond Rider
 
Message(s) : 1485
Inscription : 25 Juin 2007, 21:23
Localisation : There and back again

Re: théories du complot et légendes urbaines

Message par Home Boy le 26 Sep 2008, 10:27

Question : au jeu de "les communautés se foutent sur la gueule", quelle est l'ethnie majoritaire dans le beau royaume de france?

Les fafs préparent la revanche des gaulois.
Avatar de l’utilisateur
Home Boy
Diamond Rider
 
Message(s) : 1468
Inscription : 29 Jan 2008, 15:18

PrécédentSuivant

Retour vers LIFESTYLE

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron