les mouvements antifa et fafs en Europe

Autres genres musicaux, société, culture, loisirs, bons plans et un peu tout le reste.

manifs contre les propos du N°2 du vatican

Message par albator le 24 Avr 2010, 21:34

C'était cet après midi et les consanguins étaient là....


"..........."
Avatar de l’utilisateur
albator
Gold Rider
 
Message(s) : 200
Inscription : 10 Fév 2008, 23:36
Localisation : Paname......

manifs contre les propos du N°2 du vatican

Publicité

Publicité
 

9 mai : marche antifasciste à Paris

Message par antifaparis le 25 Avr 2010, 09:52



Image

Le 9 Mai: Riposte sociale antifasciste!

Depuis de trop nombreuses années, l'extrême droite radicale parisienne tente, avec plus ou moins de succès, de se réunir le 9 mai dans les rues de Paris, au prétexte de la mort d’un de ses militants en 1994. Depuis sept ans, nous nous mobilisons contre cette présence dans la rue.
De manifs en concerts, de rassemblements de solidarité internationale en défilés à la mémoire des résistants de la Seconde Guerre mondiale, nous avons affirmé une présence antifasciste dans les rues.
Comme rien n'est jamais gagné, cette année encore, nous serons présents le 9 mai pour signifier à l'extrême droite que, quel que soit son mode d'expression, par la rue ou par les urnes, nous serons toujours là pour l'empêcher d'agir.


Le dernier scrutin a mis en évidence le maintien électoral du Front National. Dans le même temps l'activisme de l'extrême droite radicale prospère. Les agressions racistes (comme à Chauny, dans l'Aisne), les attaques envers des militants du mouvement social (comme à Lyon en mars) sont désormais légion. Les sirènes médiatiques se sont tues et pourtant, il est aujourd’hui plus que temps de réagir et d'engager une riposte antifasciste large et unitaire. La banalisation du racisme dans le discours d’une droite décomplexée, les dérapages verbaux d'élus ou de leaders politiques ont remis en selle et légitimé une mouvance politique que certains croyaient au bord du gouffre mais qui aujourd’hui s'exprime avec plus de virulence encore dans le discours comme dans les actes.

Non à la lepénisation des esprits !
Si nous nous mobilisons, c'est parce que cela fait trop longtemps que la parole raciste s'est libérée en France : la droite au pouvoir et la gauche qui prétend la combattre se sont accaparé de façon plus ou moins décomplexée les idées de l'extrême droite.
Les dérapages racistes se succèdent jusqu'à ne choquer plus grand monde. La traque des sans papiers s'intensifie et les pressions s'accentuent afin de criminaliser la solidarité. Le faux débat sur l'identité nationale a achevé de légitimer le discours que professe le Front national depuis 40 ans.
Si s'opposer à la présence de l'extrême droite dans la rue reste à nos yeux une nécessité, il faut dans le même temps dénoncer la lepénisation des esprits et l'offensive patronale contre le mouvement social, qui font toutes deux le lit du fascisme.

La crise sociale terreau de l'extrême droite
La crise sociale offre un terreau propice aux tenants du « chacun pour soi», aux replis communautaires et identitaire. L'extrême droite a toujours prospéré sur la misère et le chômage de masse. Les plans de licenciements qui se succèdent, les délocalisations lui offrent un contexte fertile. Les classes populaires payent encore et toujours l'addition des crises financières et capitalistes.
Lutter contre l'extrême droite, c'est aussi lutter contre les offensives patronales. C'est se battre contre la casse des acquis sociaux (retraites, sécurité sociale) hérités des luttes sociales et de la Résistance. C'est lutter aux côtés de la frange la plus précaire du prolétariat, les travailleurs sans papiers. C'est enfin lutter tous ensemble pour que demain ne soit pas pire qu'aujourd'hui!

Un combat internationaliste
Nous défilerons ce 9 mai en hommage aux combattants de l'Espagne de 1936 et de la Resistance, et à ceux de toutes les luttes anticolonialistes et anti-impérialistes: celles de Yen Bai de Sétif et de Guelma.
Nous marcherons en souvenir de toutes les victimes de l'extrême-droite, tels qu'Ibrahim Ali ou Brahim Bouarram, assassiné en marge d'un défilé du Front National.

Ensemble renvoyons le fascisme dans les poubelles de l'Histoire!


MARCHE ANTIFASCISTE UNITAIRE
Dimanche 09 mai 2010 à Paris
RDV à 14h au Métro Belleville

Premiers signataires :
Action Antifasciste Paris-Banlieue (AFA), Alternative Libertaire (AL),
Association des Marocains de France (AMF), Confédération National du Travail (CNT-RP)
Fédération Anarchiste (FA),Fédération Syndicale Etudiante (FSE),
Mouvement des Quartiers pour la Justice Sociale (MQJS), Ras l'front Marne la Vallée (RLF-MLV),
SCALP, Sud Etudiant, SUD ISS Logistique & Production, United Tekno against Racism et Fascism ...
Avatar de l’utilisateur
antifaparis
Tourist Rider
 
Message(s) : 2
Inscription : 25 Avr 2010, 09:33

Re: 9 mai : marche antifasciste à Paris

Message par antifaparis le 25 Avr 2010, 09:55

Avatar de l’utilisateur
antifaparis
Tourist Rider
 
Message(s) : 2
Inscription : 25 Avr 2010, 09:33

Re: les mouvements antifa et fafs en Europe

Message par antifascista le 10 Mai 2010, 10:46

http://droites-extremes.blog.lemonde.fr ... rnalistes/


9 mai 2010: un ancien du GUD menace des journalistes

Le cru 2010 du défilé du 9 mai, le traditionnel rendez-vous de l’extrême droite radicale à Paris, a réservé quelques surprises.

En premier lieu celle de voir d’honorables quadragénaires du XVIe arrondissement, dirigeants de sociétés - de sécurité ou de communication- certes anciens du GUD, participer activement et de manière concertée à des menaces et intimidations à l’égard de journalistes, à savoir nous-mêmes.

Tout commence au début du rassemblement, dimanche matin, de la manifestation placée cette année sous le double signe de la commémoration de la mort de Sébastien Deyzieu, (militant de l’Oeuvre Française qui chuta d’un toit en 1994 en essayant d’échapper à la police) et du défilé de l’extrême droite en l’honneur de Jeanne d’Arc. Nous croisons, devant l’église de la Madeleine, Jildaz Mahé O’Chinal, directeur marketing d’une agence de conseil en communication, Riwal.

Riwal, nous en parlions ici, ne nous est pas inconnue. En effet, cette société a succédé aux Editions des Monts d’Arrée (éditeur d’un seul ouvrage Les Rats Maudits, histoire des étudiants nationalistes de 1965 à 1995) il y a une quinzaine années et a rassemblé la fine fleur du GUD- Groupe Union Droit- du début des années 1990. Riwal dispose de nombreux clients parmi lesquels, la Fondation Brigitte Bardot, le Front national, et cite comme “références” sur son site Internet, Guerlain, la SNCF, France 3, Huggies, Entremont ou encore Nestlé, les magazines CB News, Côté Sud et Côté Ouest.

Dimanche matin, donc, M. Mahé rejoint sur un trottoir son vieil ami Frédéric Chatillon, directeur général de Riwal et ancien chef du GUD dans les années 1990, et nous désigne. Quelques instants plus tard la troisième figure du clan -un clan qui évolue parmi les proches de Marine Le Pen- arrive.

Il s’agit d’Axel Loustau, 39 ans. Il dirige Vendôme sécurité, une entreprise de sécurité privée qui assure, entre autres, le gardiennage des locaux d’Europe 1. Le Canard Enchaîné s’était étonné, dans son édition du 18 mars 2009, de la voir se charger de la sécurité d’un colloque à l’Ecole militaire, où était présent Nicolas Sarkozy. M. Loustau est aussi un ancien du GUD et a été en 1997 candidat FN aux législatives dans les Hauts-de-Seine.

Les menaces d’Axel Loustau

Notre présence est, une nouvelle fois, signalée à Axel Loustau et à deux autres hommes qui l’accompagnent. Ils nous suivent tout le long du défilé. Rue de Rivoli, au niveau des Tuileries, M. Loustau, vient très ostensiblement nous prendre en photo. Ce que nous prenons avec décontraction.

Le climat change à l’arrivée du cortège à la statue de Jeanne d’Arc, devant le Louvre. Frédéric Chatillon se rapproche et ameute quelques participants, en nous montrant du doigt. Des mouvements de personnes ont lieu autour de nous. Axel Loustau et un de ses amis, viennent alors se coller à nous. M. Loustau semble ne pas pouvoir se contrôler. Regard menaçant, sa joue secouée en permance par des trésaillements nerveux. S’en suit ce dialogue.

Nous, pour détendre l’atmosphère.- “Alors elles sont belles les photos?”

Axel Loustau.- … (même regard, même trésaillement)

Nous.- “Enchantés, Abel Mestre et Caroline Monnot du journal Le Monde. Et vous, vous êtes qui?”

Axel Loustau.- … (même regard, même trésaillement)

Nous.- “Vous parlez pas?”

Axel Loustau.- “Vous n’avez rien à foutre ici!” (il s’agit d’une manifestation sur la voie publique). Il nous regarde. Et nous crache violemment dessus . “Ca, c’est pour votre blog de merde!”

S’approchant très près de nous, et encore plus nerveux et de plus en plus menaçant, il ajoute : “Vous avez compris ce qui allait se passer? Vous avez compris ce qui va vous arriver, là…” Avant de battre le rappel dans le cortège des néos-Gudards dont lui même et Frédéric Chatillon assurent visiblement le tutorat. Ne voulant pas finir aux urgences, nous avons préféré quitter la manifestation et aller déjeuner en terrasse.

***

Auparavant, malgré les interventions intempestives de Chatillon&Cie, nous avions eu quand même le temps de faire notre travail. Cette année, le cortège a réuni entre 300 et 400 personnes (selon nos chiffres) dont une forte proportion de skinheads d’extrême droite. Soit davantage que l’année passée, où il n’y avait pas de défilé.

Le 9 mai 2010 se cotoyaient donc la Nouvelle droite populaire de Robert Spieler et de Roland Hélie (dissidents du FN); le Renouveau français et ses dirigeants au grand complet; le néo-Gud dont le jeune Edouard Klein; les Nationalistes autonomes de Lorraine et les JNR de Serge Ayoub qui était l’organisateur du défilé(voir photos et vidéos).


Côté slogans, à part le “Libre, social, national” des Nationalistes autonomes, rien de nouveau. “Bleu, blanc, rouge, la France aux Français” et “Europe, jeunesse, révolution”. En revanche, les organisateurs avaient mis tous leurs efforts dans le décorum. Une sono a même été louée. Au départ et à l’arrivée de la manifestation, le “DJ” a fait jouer la très angoissante ouverture d’Orange Mécanique. Entre temps, de la techno hardcore allemande était diffusée.






STRICTLY ANTIFASCIST
Avatar de l’utilisateur
antifascista
Gold Rider
 
Message(s) : 425
Inscription : 12 Fév 2008, 17:37

Re: les mouvements antifa et fafs en Europe

Message par antifascista le 10 Mai 2010, 13:25

STRICTLY ANTIFASCIST
Avatar de l’utilisateur
antifascista
Gold Rider
 
Message(s) : 425
Inscription : 12 Fév 2008, 17:37

Re: les mouvements antifa et fafs en Europe

Message par Sharp_Neusk le 12 Mai 2010, 01:33

ça n'annonce pas grand chose de bon pour la suite...

Certes, les feufas viennent de partout en rance, mais ils sont de plus en plus nombreux et de mieux en mieux organisés...
Avatar de l’utilisateur
Sharp_Neusk
Gold Rider
 
Message(s) : 307
Inscription : 04 Déc 2006, 17:17

Re: les mouvements antifa et fafs en Europe

Message par OGKim le 12 Mai 2010, 03:59

Sharp_Neusk a écrit:ça n'annonce pas grand chose de bon pour la suite...

Certes, les feufas viennent de partout en rance, mais ils sont de plus en plus nombreux et de mieux en mieux organisés...

OUAIS mais ils on pas lair dans un delir ratonade en tous cas le peu de speciemen kon voi ca as pas lair des gas de rue .bar
dailleur on voi soral au local et franchement ridicule de bouffonerie ..ambiance ..oh on as mis tous mis du noir les cheries...et plein de preocupation looooin des skin head des 80's
dailleur ayoub et lui on lair poto de nouveau aaaaahhh ki se ressemble sassemble mais franchement ke ce soit lautre baltringue terroriser par 3 feuj du 16 ou la poucave creatiner mythoman
si vraiment on voulai en 1 dessente cette histoire serai regler ...mais ces gas son inofensif cest juste des pilier de comptoir et il se son fai tellement shooter dans la rue kil on obliger douvrire des bars pour pouvoir ouvrire leur gueule
le serge cest un vieux concept ...QUAND IL A VU KE LES CHASSEUR OCCUPER LES HALLES
IL A ETE DANS LE 16 SUCER LA SBEUT A MALLIARAKSS POUR KIL LUI ACORDE UN PTI ENDROIT POUR TRAINER EN SECURITER PAS LOIN DE LENDROIT OU LUI ET SES POTE TRAINNAI DANS LA RUE MAIS SE SON FAI CHASSER ...BREF LE JOUR OU TU LES VERA TOUS LES JORS A UN PARC OU UNE STATION VISIBLE CEST KIL RECMENCE A VOULOIR DES COUPS EST CE LE CAS A PANAM AUJOURDHUI ????
SC13 alfred 13 en paix .jean michel 13 en paix
scan warrior .en paix momo asnay en paix .man asnay en paix .jeckel 13 en paix .arna 13 en paix .joker 13 en paix .pascal warrior en paix .suga quik repose en paix !!!!
bg rambo simone 13 en paix
Avatar de l’utilisateur
OGKim
Way 2 Bling-Bling Rider
 
Message(s) : 4272
Inscription : 08 Jan 2006, 13:51

Re: les mouvements antifa et fafs en Europe

Message par 13TSF le 12 Mai 2010, 11:00

et moi je dis "respect les anciens" dans cette vidéo que j' ai découvert grâce à celle du 9 mai.


quand les cocktails molotov étaient plus nombreux que les grenades lacrymogènes..
"être français, c'est d'abord être révolutionnaire".
éric cantona, 8 décembre 2009.
Avatar de l’utilisateur
13TSF
Gold Rider
 
Message(s) : 428
Inscription : 12 Sep 2007, 15:25
Localisation : le 13

Re: les mouvements antifa et fafs en Europe

Message par OGKim le 13 Mai 2010, 04:00

yes respect !!!
SC13 alfred 13 en paix .jean michel 13 en paix
scan warrior .en paix momo asnay en paix .man asnay en paix .jeckel 13 en paix .arna 13 en paix .joker 13 en paix .pascal warrior en paix .suga quik repose en paix !!!!
bg rambo simone 13 en paix
Avatar de l’utilisateur
OGKim
Way 2 Bling-Bling Rider
 
Message(s) : 4272
Inscription : 08 Jan 2006, 13:51

9 mai 2010 :: De Jeanne d’Arc à Deyzieu, une même Occupation

Message par patincouffin le 15 Mai 2010, 10:20

Un bilan sérieux sur le site REFLEXes : http://reflexes.samizdat.net/spip.php?article457#nb1
Batskin, le retour ?

9 mai 2010 :: De Jeanne d’Arc à Deyzieu, une même Occupation
Publié le 14 mai 2010 par REFLExes

La rue de Rivoli avait dimanche matin dernier un petit air de fin des années 1980. Il ne manquait à vrai dire qu’une Kübelwagen pour définitivement fixer l’ambiance mais on peut supposer que ce sera pour l’année prochaine… Voici donc un petit bilan du 9 mai 2010 qui restera, sans nul doute, un très bon cru en zone occupée.

Cette année le 9 mai se trouvait correspondre au deuxième dimanche du mois de mai et à la célébration de la Jeanne c’est-à-dire la fête de Jeanne d’Arc. Depuis que le FN a opté pour le 1er Mai, cette célébration ne réunissait que des groupuscules, principalement l’Action Française, l’Œuvre Française, la CRC de l’abbé Georges de Nantes ou encore épisodiquement l’ex-Garde Franque / Renouveau Français. Le 9 mai pour sa part consiste en un hommage à Sébastien Deyzieu, ex-militant de l’œuvre décédé à la suite d’une manifestation anti-américaine le 8 mai 1994 qui était alors organisée par le GUD et les JNR de Serge Ayoub. La conjonction de dates créée par le calendrier cette année a permis à tout ce petit monde de se retrouver, du moins pour une partie d’entre eux, et de fusionner les mots d’ordre.
La manifestation !

Le matin donc, une manifestation réunissait un conglomérat d’organisations sur une thématique de « résistance nationale au mondialisme » pour laquelle était convoquée la figure de Jeanne d’Arc. Elle devait permettre à tous les groupes participants d’afficher leurs couleurs, de se compter et accessoirement de renouer avec une manifestation de commémoration pour la mort de S. Deyzieu qui n’avait pas eu lieu l’année dernière. Accessoirement car à l’évidence cette thématique n’était pas le sujet central de mobilisation des troupes. Une messe ayant eu lieu, comme l’année dernière, la veille au soir à Saint-Nicolas du Chardonnet, Serge Ayoub a du considérer qu’il avait rempli le minimum syndical sur cette question. Place aux grandes manœuvres politiques !

Sous un caractère « unitaire », il s’agissait pour chaque groupuscule de montrer qu’il existe et qu’il entend faire entendre sa petite musique dans la recomposition actuelle de l’extrême droite. À ce petit jeu, c’est indéniablement Ayoub le grand gagnant comme nous le verrons ci-dessous : la banderole C9M drainait derrière elle plus de 200 manifestants qui contournaient ainsi la logique partidaire des autres groupes. Malin comme un gorille, Serge Ayoub se place ainsi en figure centrale du milieu nationaliste parisien trois ans seulement après un retour qui à l’époque provoqua plus de ricanements que d’applaudissements émus. Pour le reste, le cortège s’apparentait largement au mariage de la carpe et du lapin, entre paganistes chevelus et contre-révolutionnaires catholiques. Encore manquait-il le réseau France Nationaliste de Thierry Maillard qui s’en était récemment retiré au profit d’une manifestation à Reims au même moment et sur une thématique moins « sociale ». Signe de ces tempêtes dans un crachat, Maillard, déguisé en parachutiste [1], avait menacé des militants du Renouveau Français à l’occasion du 1er Mai du FN et retourné leur table en guise de punition bien méritée : ces militants étaient bien moins gros que lui. Il faut dire que la participation de Maillard aurait été une curiosité.
Les absents

Il est en effet le responsable du FN sur Reims et surtout un ami proche de Laurent Latruwe, ancien tout comme lui de l’Œuvre française et surtout co-animateur du blog Nations Presse Info ainsi que de la revue éponyme sous le pseudonyme de Roland Mâchefer. Or NPI ne manque jamais une occasion d’attaquer le petit milieu gravitant autour de la NDP, de Robert Spieler à Roland Hélie et la revue Synthèse Nationale. Ce que l’on retrouve dans ce qu’écrivait Maillard en octobre 2008 à propos de la réunion annuelle organisée par Synthèse Nationale : « Puisque le Réseau France nationaliste n’a surtout pas été convié à cette réunion publique, après avoir été contacté et pressenti pour y participer, et puisque Roland Hélie a dédaigné répondre aux inquiétudes et interrogations que notre porte-parole, Thierry Maillard, lui avait exposées par téléphone, nous ne voyons pas pourquoi nous nous gênerions pour afficher devant tout le monde ce que nous pensons de cet éphémère rassemblement hétéroclite et contre nature qui ressemble plus à une « Groupuscule’s Fiesta » parisienne.

« Si Le Pen arrive un jour au pouvoir, nous serons tous dans l’opposition ! » affirmait crânement Roland Hélie en janvier dernier, au moment de la campagne présidentielle. Tel devrait être l’intitulé de cette réunion du 27 octobre à Paris destinée à rassembler tous les anti-Le Pen, des plus ringards aux plus aigris en passant par les parasites et autres boulets notoires. Et question boulet, l’organisateur de cette petite sauterie s’y connaît...

Outre qu’il collectionne les désastres politiques et les inimitiés, le « directeur » de Synthèse nationale vit, depuis plus de 30 ans, avec une seule obsession pathologique : la haine de Le Pen, du FN et de ses militants. […] La paresse intellectuelle (et physique), entremêlée d’égoïsme, de couardise, fourberie et mégalomanie, n’a jamais rien donné de positif en politique ou ailleurs. Il paraît même qu’il se prend pour un « courant de pensée » à lui tout seul... Désespérant !

Feignant de s’entendre comme larrons en foire, la plupart des intervenants ne peuvent pas se sentir... et certains de façon viscérale ! Et comme toute politique se juge à ses résultats, il pourrait être édifiant d’étaler le bilan politique des uns et des autres de ces dix dernières années, en commençant par celui du maître d’œuvre, justement. La grotesque « revue » qui parraine cette réunion est, de loin, l’absolu contraire d’un travail consciencieux, soigné, appliqué, intelligent et réfléchi. En tout état de cause, tout l’opposé de ce qu’il est nécessaire (et même urgent !) de faire au sein de notre mouvance politique pour préparer les mois et années à venir. […] L’amoncellement d’intervenants épars qui nourrit péniblement cette « feuille » semble vivre dans une douillette bulle idéalisée, bien à l’abri de tout ce qui pourrait contredire sa vision hédoniste du ghetto de l’extrême-droite. Ceux-là mêmes s’imaginent que l’électorat national issu de la gauche ouvrière est forcément acquis, alors que chacun sait qu’aucun électorat n’est jamais définitivement assujetti et que, justement, le corpus électoral frontiste subit une érosion fâcheuse de cet électorat là depuis la dernière présidentielle. Mais il est tellement rassurant de s’isoler dans des a priori lénifiants... Ainsi, par flémingite aiguë, on multiplie les marronniers (article d’information de faible importance meublant une période creuse, consacré à un événement récurrent et prévisible) et on s’autosatisfait de peu... de bien peu ! Et 12 euros pour essuyer les résidus de la grosse commission, c’est quand même très cher...

L’intitulé interrogatif de cette réunion, « Comment défendre notre identité ? », témoigne des limites intellectuelles des organisateurs : après plus de trois décennies de présence ininterrompue à l’extrême-droite, ils s’interrogent encore sur la façon d’aborder ce sujet incontournable. Lamentable !

Outre le fait qu’aucun responsable de poids du Front National n’est invité à s’exprimer librement, il est à noter que Synthèse nationale est une des rares feuilles, se prétendant « nationale », qui refuse de s’associer, de près ou de loin, aux manifestations qui ont lieu ces derniers temps contre le mini traité européiste de Sarközy et pour la défense d’une France indépendante et souveraine. Rien d’étonnant lorsque l’on sait que parmi les organisateurs se trouve Robert Spieler, Président du groupuscule séparatiste Alsace d’Abord, cache sexe d’une Allemagne d’Abord au service des euromondialistes, et qui prône une idéologie supranationale en accord avec la Constitution européiste de Sarközy.Au demeurant, on peut s’étonner de la présence d’un certain nombre de personnalités à cette assemblée de bras cassés, qui se différencient nettement de la piétaille.

Comme la venue annoncée de Pierre Sidos, fondateur de L’Œuvre Française, lui qui a su donner la croix celtique aux nationalistes radicaux comme signe de ralliement et a toujours été d’une rigueur absolue concernant la défense de notre sol, de notre langue, de notre peau. Cautionne-t-il les délires francophobes, voire cosmopolites, de certains au mental de métèques ? Et sait-il vraiment ce que Roland Hélie ose déverser sur lui dans son dos ? Nous nous refusons à croire que ce chef historique du nationalisme français puisse s’être laissé abuser par des individus aussi malfaisants dans une aventure aussi ouvertement antinationale. Ceci reste incompréhensible pour nous.

Ou bien encore, comme Jean-François Touzé [2], élu régional d’Ile-de-France qui, après avoir laborieusement gravit ces dernières années nombre d’échelons au sein du FN - grâce à l’appui bienveillant de Jean-Marie Le Pen, du reste - se compromet ici dans une attitude forcément stérile. Aurait-il à ce point peur du pouvoir en politique, si modeste soit-il, pour rétrograder dix ans en arrière, sous l’influence pathétique et pleurnicharde d’un Hélie « Nouilles-Saucisses » ayant le sens politique d’un enfant de quatre ans ? A moins qu’il ne cherche à briller au milieu des médiocres, sans s’apercevoir qu’il est le dindon de la farce... Il y a quelques mois encore, il était plus lepéniste que Le Pen. « Mon avenir politique, c’est Marine », lançait-il comme pour se justifier. Et gare à celui qui aurait osé le contredire ! Mais il est vrai qu’il a toujours été très réceptif aux jérémiades incessantes de son égocentrique « ami » ; une sorte de substitut de p’tit frère attardé que l’on tire derrière soi comme sa croix. Pourtant, ce dernier ne s’était pas gêné, devant tout le monde, pour le traîner d’une façon particulièrement abjecte dans la boue, le couvrir d’insultes et de reproches en tous genres, et cela pendant plus d’un an... Est-il si nécessaire de le rappeler ?

Celui-là justement parle de retour aux « fondamentaux », au sein de son parti, principes intangibles qui firent jadis le succès de la Droite nationale. Suggestion certes louable, mais qui, à l’évidence, est hors sujet au regard de l’ubuesque composition hétéroclite des intervenants et de la conception même de la feuille de choux qui parraine cette réunion. Quels « fondamentaux » peut-on tirer des provocations bêtement racistes et primitives d’un Lamberterie, morveux simplet -amateur de poncifs gauchisants-, à l’égard de tout ce qui n’est pas magyar ? Quels « fondamentaux » peut-on espérer des délires antinationaux, francophobes et pangermanistes d’un Spieler ou des rêveries mytho-helvétiques d’un Vial qui a manifestement trop abusé du chocolat Milka ? […] Et si l’on prétend « rassembler sans exclusive » tout ce qui compte au sein de la mouvance nationale, alors pourquoi ne pas avoir invité Thierry Mudry ? Il aurait pu s’associer avec Bernard Antony pour étaler son amour immodéré des islamistes des Balkans qui oeuvrent pour l’éradication des chrétiens orthodoxes. Pourquoi ne pas faire venir Dieudonné M’Bala M’Bala qui aurait pu partager avec Anne Kling son approche très particulière de la communauté de « l’entité » ? Et, encore, pourquoi ne pas avoir invité Paul-Marie Couteaux qui aurait pu papoter chiffons avec Eric Miné ?

De semblables réunions publiques ont déjà eu lieu ces dernières années : on se souvient de celles des Comités Espace Nouveau puis, plus proche de nous, des deux réunions de la Maison de l’Identité. Initiatives à chaque fois qualifiées sans rire par leurs initiateurs d’« énorme succès »... Initiatives éphémères, sans lendemain et au résultat politique nul. Initiatives justes bonnes à amuser la galerie du ghetto de l’extrême-droite. […] Comme nous le confiait, il y a quelques années, le regretté Roland Gaucher : « Ces gens-là ne font pas de politique, ils font des coups et c’est tout ce qu’ils sont capables de faire ! ».

Avec de tels spécimens, les tenants du régime peuvent dormir tranquilles. Le plus souvent inaptes à toute entreprise sérieuse, leur demander de travailler vraiment –et pas de profiter du travail des autres !- serait leur faire violence... Leur farouche volonté de vouloir absolument retourner en 1970 (époque bénie des groupuscules et des petits services négociés aux gens du Système...), prouve que nous ne risquons pas d’être démentis.

Pourtant, nous savons très bien que quelques intervenants sont d’une parfaite honnêteté intellectuelle, notamment ces provinciaux soucieux de défendre leur véritable Identité. Aussi, nous ne doutons pas de la sincérité de la plupart de ceux qui viendront à cette après-midi festive. Mais, outre les éternels boutiquiers orientaux en quête, jamais assouvie, de lucre (Randa, Larebière...), et les sempiternels touristes de la mouvance qui vont toujours là où il y a... quelque chose à boire ; quelque puissent être les motivations de chacun, ceux qui participeront à cette réunion publique peuvent être assurés que les bénéfices récoltés (car il y en aura forcément) ne serviront nullement à défendre notre identité, et encore moins la France et les Français, mais bien à combattre, même modestement, l’idéal d’une France souveraine et indépendante, le Front National et son Président, Jean-Marie Le Pen.

Et, cela, en tant qu’ultras du nationalisme français, ardents défenseurs d’une France une et indivisible, nous ne pouvons l’accepter ! »

Pouf pouf.

D’autres mouvements nationalistes étaient d’ailleurs absents, comme le PDF ou l’Œuvre Française. Si dans ce dernier cas il semble qu’il s’agisse d’un refus de Pierre Sidos de servir la soupe à Serge Ayoub, le choix de Carl Lang de se tenir loin de cette pantalonnade répondait sans doute davantage à un réel souci de respectabilité et de sérieux politique autant qu’aux incertitudes sur la capacité de mobilisation du parti sur une telle initiative.
Les présents

Restaient donc les autres, à savoir et dans l’ordre :
- Les « vieux ». Robert Spieler, Pierre Vial. La veille, les mêmes étaient intervenus lors du Conseil National de la NDP dans le Xe arrdt de Paris. Une partie de ce conseil étant ouverte au public, cela nous a permis de constater une fois de plus que la NDP ne savait pas compter puisque bien loin des 150 cadres et militants annoncés sur le site du groupuscule, nous n’en avons pas compté plus de 80, soit la moitié. Pierre Vial s’est d’ailleurs montré à cette occasion égal à lui-même en multipliant les allusions et clins d’œil antisémites comme à chaque fois qu’il intervient en public.

- Le Renouveau Français. L’enjeu était de taille pour le RF : il lui fallait absolument afficher plus de militants que le GUD ou Terre & Peuple sous peine de passer une fois de plus pour des branquignoles, à 15 jours de la 3ème édition de leur congrès nationaliste à Villepreux. De Chassey, Jaurand, Revenaz et les autres ont dû être soulagés, c’était le cas. À noter que le principal slogan du RF était « Aujourd’hui l’anarchie, demain l’ordre nouveau ! », slogan de toute première fraîcheur s’il en est, qui collait bien avec l’ambiance générale de la manifestation et qui faisait comme un écho au novateur « Communistes assassins ! » lancé en boucle par le FNJ lors du défilé du 1er Mai dernier. Le groupuscule, sans peur ni reproche, avait osé confier son mégaphone à François Dussoubs, c’est dire si les dirigeants du RF aiment prendre des risques.

- La Nouvelle Droite Populaire. Il suffit d’aller sur le site de Synthèse Nationale pour constater la singulière exactitude du bilan de la NDP sur son propre cortège, « des centaines de manifestants… », au regard de la photographie publiée par la revue. Par ailleurs, étant donnée l’importance numérique des jeunes skinheads dans le cortège mais également parmi les participants au conseil national de la veille, la NDP aurait mieux fait de s’appeler NPD, cela aurait été plus conforme à la réalité. Derrière la NDP, une petite délégation des (encore) Belges de Nation tentait de se faire une petite place, sans qu’on sache bien s’ils étaient là pour Deyzieu, pour Jeanne d’Arc ou par erreur puisqu’ils avaient dans un premier temps annoncé leur participation à la manifestation de Civitas l’après-midi même. Ils ont malgré tout assuré le SO de cette dernière, avec quelques membres de la Vlaams Huis.

- Terre & Peuple. La participation de l’association à prétention culturelle fondée par Pierre Vial à une manifestation politique était une première depuis longtemps puisque T&P a toujours pratiqué un certain retrait à l’égard de ce type d’engagement. Le résultat fut à la hauteur, avec une petite dizaine de participants franciliens emmenés par Michel Colls, responsable de la bannière Ile-de-France. Ces militants auraient sans doute eu plus de succès s’ils avaient amené avec eux cette fameuse soupe au cochon à laquelle ils participent régulièrement. Penses-y pour l’année prochaine Raoul !

- Le GUD. C’était évidemment le clou du spectacle puisque cette manifestation constituait la première sortie du groupe depuis sa « reconstitution » cet hiver. Autant dire que l’on n’a pas été déçu puisqu’on a pu y retrouver tous les agités du bocal qui tentent de se faire un nom en reprenant l’héritage laissé en déshérence depuis 2002. Outre Edouard Klein, on pouvait donc reconnaître Baptiste Coquelle [3], Hadrien Palminteri, Valentin Bourgeois, Lancelot Galey ou encore Kevin « Gaven » Lamadieu. Ce dernier était d’ailleurs très en forme et visiblement pas le moins du monde assagi après ses récentes frasques sorbonnesques. Le jeune homme a pourtant déjà une casserole pénale avec l’agression de N. Rachedi il y a deux ans. Il faut croire que la vieille génération a cependant une confiance toute relative dans ce que les petits nouveaux vont faire de la marque de fabrique puisqu’elle n’a cessé de les chaperonner et de marquer sa présence. Il faut dire qu’elle était venue en nombre : outre Frédéric Chatillon [4], Jildaz Mahé et Axel Loustau qui ont cru bon de se faire remarquer, on pouvait voir Antoine Roucheray, Fabien Bouttier ou encore Jean Denègre, soit toute la fine fleur du GUD vintage 90’. Tous ont d’ailleurs fort apprécié la pantalonnade anti-journaliste et on peut finalement en tirer la conclusion que la jeune génération n’est décidemment pas à la hauteur des anciens puisque ce sont ceux-ci qui ont du se charger d’une besogne typiquement gudarde.

- Les Nationalistes Autonomes lorrains. Regroupant une petite cinquantaine de participants, le cortège des NA faisait flotter sur la manifestation une petite atmosphère d’Outre-Rhin. Nous avons déjà eu l’occasion de l’écrire, la révolution culturelle allemande n’a pour l’instant pas générer un mouvement de fond en France et en particulier en Ile-de-France. Pour autant, ce cortège prouve que les expériences européennes continuent de fasciner une fraction du mouvement nationaliste français en recherche de formules à succès pour sortir de la division et d’un relatif marasme. Les NA ont largement essaimé en Europe de l’Est comme en témoignent les visuels et compte-rendus diffusés régulièrement par le blog Zentropa. La question se pose donc d’évaluer dans quelle mesure la greffe peut prendre en France. La Lorraine et plus particulièrement la Moselle, de par son histoire propre, ne constitue pas de ce point de vue un exemple généralisable. Cependant, la sensation provoquée par le cortège lorrain montre la réalité de l’intérêt porté par les jeunes natios.

- Le C9M. Sans conteste, le cortège numériquement le plus important puisqu’il regroupait tous ceux qui étaient là pour Sébastien Deyzieu et qui ne faisaient pas partie des groupes sus-nommés. Histoire de créer le buzz dans la jeunesse nationaliste, Ayoub avait décidé pour l’occasion de faire précéder le C9M d’une ligne de gros bras quarantenaires présentés comme des anciens JNR et affublés de jolis t-shirt siglés JNR Croire Combattre Obéir (chanson des Evil Skin), qui ont fait fureur chez les petites jeunes. Pour autant ils n’étaient pas tous retraités et à l’extrémité de cette ligne on pouvait voir Daniel Mack. Celui-ci a un profil des plus classiques puisqu’après avoir officié comme stewart du PSG il est devenu cogneur avec les indep de Boulogne. Autant dire qu’il était à sa place.

Côté sono, l’ambiance était assurée avec la musique de Militia Dei, un groupe de musique industriel du Nord, qui n’a rien de germanique comme certains ont pu le croire. Enfin la manifestation s’est terminée par des prises de parole des responsables, dont Serge Ayoub est largement sorti vainqueur à l’applaudimètre. Puis une grosse vingtaine de participants, essentiellement du GUD, sont partis déposés une gerbe rue des Chartreux, là où Deyzieu avait fait sa chute mortelle il y a 16 ans.
Un bilan

L’anecdotique étant posé, quel bilan peut-on tirer de ce 9 mai ? À l’évidence c’est un succès pour les organisateurs et il serait politiquement stupide d’affirmer le contraire. Ce n’est évidemment pas une bonne nouvelle pour le FN et pour les Identitaires. Cela ne permet cependant pas d’en tirer des conclusions prospectives très claires. L’objectif pour tous les mouvements d’extrême droite est en effet à court terme : 2011, 2012 voire 2014 en gros. Le congrès du FN en janvier prochain, les élections cantonales de mars 2011, présidentielle de 2012 voire municipales de 2014 ouvrent en effet une période d’incertitude pour des mouvements en construction qui doivent donc renforcer leur base organisationnelle pour espérer durer. À ce titre, les perspectives de la NDP du MNR et du PDF sont limitées : leur base est faible est vieillissante. Cela explique largement la nécessité affirmée par ces trois mouvements lors du CN de la NDP de prolonger la coalition formée lors des dernières élections régionales. Cela devrait leur permettre d’exister lors des prochains rendez-vous électoraux et de jouer un vrai rôle de nuisance non seulement à l’égard du FN mais également envers le Bloc Identitaire. L’alliance NDP-MNR-PDF ne rate d’ailleurs jamais une occasion de placer ses mots d’ordre dans la double perspective du nationalisme et de l’identité, ce qui est tactiquement fondé puisqu’une majeure partie du public d’extrême droite peine à distinguer ces deux termes. Les perspectives de Serge Ayoub sont plus difficiles à définir. À l’évidence, ce 9 mai va lui bénéficier. Mais il n’a pour l’instant affiché aucune ambition électorale : son principal projet serait de sortir une marque de vêtements ! Au-delà du caractère quelque peu caricatural de l’annonce, il semble évident que le personnage ne devrait pas se contenter de cela. L’alternative est donc simple : soit construire quelque chose tout seul, soit monnayer cette aura régénérée auprès d’un des pôles nationalistes une fois la situation éclaircie, soit après le congrès du FN en janvier. Dans tous les cas, la concurrence des différents groupes les place à l’offensive. Écrire que les mois à venir vont être fondamentaux est donc une tautologie. Le mouvement antifasciste a des raisons d’être inquiet !

[1] sans doute pour mieux tromper les services psychiatriques

[2] On avait un peu perdu de vue Jean-François Touzé depuis qu’il s’était faitmettre à la porte de la Nouvelle Droite Populaire le 17 septembre 2008, soit 7 mois après la création du parti. Ses anciens compères des années 80 et 90 (soit la bande d’ancien du PFN de Roland Hélie …) avaient peu gouté ses prises positions pro-sionistes et pro-atlantistes. Il avait lancé dansla foulée la Nouvelle Droite Républicaine, rapidement transformée en Alliance pour les Libertés, petite officine ultra-libérale qui vient de mettre la clé sous la porte et donc certains membres ont rejoint Riposte Laïque. Jusque là rien qui puisse bouleverser l’équilibre des forces au sein de l’extrême droite française, d’autant que l’APL a eu peu d’activité, mise à part la présence de l’un de ses membres sur la liste identitaire de la « la Ligue du Sud » de Bompard et Vardon. Tout ça commence à sentir le sapin pour l’ancien pigiste de Rock’n Folk, passé par la très antisémite FANE et le PFN à ses débuts. Il faut dire que la stabilité et la cohérence idéologique n’ont jamais été le fort de JFT. En 1984 il rejoint le FN mais fait coller ses affiches en 1986, à Paris par des militants de l’UNI recrutés via Alain Denizet, numéro 3 du mouvement estudiantin proche du RPR et de l’ancien SAC. En 1989 il quitte le FN avec des anciens du PFN et fondent plusieurs structures nationalistes, dont les Comités « Espace Nouveau » et l’Alliance Populaire en 1992. L’AP présentera 80 candidats lors des législatives de 1993, dont Serge Ayoub. La dernière fantaisie de Touzé est sa signature (au côté de Benoît Fleury ancien chef du GUD parisien des années 1990) pour une pétition sur dialexis.org qui appelle à contrer un appel à l’unité lancé par des sionistes de gauche paru dans le journal Le Monde.

[3] Qui éditait un fanzine naziskin il y a quelques années quand il était dans la région lilloise

[4] Le grand Fred portait pour l’occasion un T-Shirt arborant un délicat Leben ist Kampf (la vie est un combat) sur fond bleu entouré d’armes diverses et variées sans doute commandé chez les kamarades d’outre-rhin. Entre autres, chez les néo-nazis autichiens ou celui-ci sur le site du NPD
Avatar de l’utilisateur
patincouffin
Silver Rider
 
Message(s) : 156
Inscription : 25 Fév 2008, 21:16

Re: les mouvements antifa et fafs en Europe

Message par chiên têt le 18 Mai 2010, 07:30

Tain, un sacré nid de vipères .... :shock:
What's with you yo ?'cause i'll certainly bust you up !
Avatar de l’utilisateur
chiên têt
Bronze Rider
 
Message(s) : 81
Inscription : 09 Jan 2009, 23:50

Re: les mouvements antifa et fafs en Europe

Message par Sharp_Neusk le 18 Mai 2010, 08:47

OGKim a écrit:OUAIS mais ils on pas lair dans un delir ratonade en tous cas le peu de speciemen kon voi ca as pas lair des gas de rue


- Les anciens (ceux qui ont un cerveau) ont fait un gros taf de formation dernièrement.
- Y'a de plus en plus de jeunes feufas qui viennent gonfler les rangs (y compris un boulet à la Edouard Klein, l'ex-redskin qui vient de "reformer" le GUD, ou plutôt qui vient de former un groupe basé sur la nostalgie du GUD)
- On voit de moins en moins de look skin chez les feufas, ce qui signifie qu'ils ont compris que ça n'apportait rien pour la propagation de leurs idées, donc ils ont un peu allégé leur discours, ont récupéré des causes "nobles", genre la lutte contre les licenciements, la lutte sociale, "ce n'est pas réservé à l'extrême gauche" etc...
- Ils récupèrent justement les méthodes et l'imagerie de groupes d'extrême-gauche (les black blocks, les drapeaux de l'antifa action), on a vu apparaître des "Nationalistes autonomes"..., ce qui créée la confusion dans les esprits non avertis

Ils étaient environ 900 cette année, alors effectivement, ça ressemblait plus à un défilé de légions romaines qu'à une manifestation, ils se sont fait plaisir et n'ont eu quasiment aucun impact sur la population, ils font ça pour eux et pour se souder entre eux, présence de JNR en ligne etc... mais bon, ça reste une réunion de fascistes en plein Paris.

quelques photos là :

JNR http://www.mediafire.com/imageview.php?quickkey=iqmzc2wntv1&thumb=6
natios autonomes http://www.mediafire.com/imageview.php?quickkey=g5yujtzhzqz&thumb=6
néo-GUD http://www.mediafire.com/imageview.php?quickkey=hytjuntnnli&thumb=6
Avatar de l’utilisateur
Sharp_Neusk
Gold Rider
 
Message(s) : 307
Inscription : 04 Déc 2006, 17:17

Re: les mouvements antifa et fafs en Europe

Message par philox62 le 18 Mai 2010, 08:51

chiên têt a écrit:Tain, un sacré nid de vipères .... :shock:



tout juste des couleuvres l'ami :wink:
Avatar de l’utilisateur
philox62
Silver Rider
 
Message(s) : 121
Inscription : 21 Sep 2009, 15:10
Localisation : 59/62

Re: les mouvements antifa et fafs en Europe

Message par Rudy Cat le 23 Mai 2010, 15:33

mali a écrit:je vais legerement devier du sujet , mais je cherche sans trouver des infos sur les service de sécurité du KCP
j'ai un collegue de 45 , 50 ans qui m'a dit qu'a la fin des annees 70 dans les grands concerts rock la securite etait assure par un service appele KCP et qui d'apres lui etait compose principalement de skinhead , cela m'etonne car vers 76 78 il y avait tres peu voir pas de skin en france
si certains ont des infos la dessus ou mieux des documents je suis preneur
merci


j'avais parlé de kcp y a très longtemps avec werewolf à l'époque sur ce forum, mais les posts ont peut être sautés depuis

il y avait pas de skins mais des anciens paras, un ramassis de trou de culs, ils ont assassiné un jeune renoi lors d'un concert alors les totos d'extrème gauche de paris ont organisé une expédition punitive sanglante contre eux
si tu veux en savoir plus retrouve les posts où j'en parlais ;)

Ils étaient environ 900 cette année, alors effectivement, ça ressemblait plus à un défilé de légions romaines qu'à une manifestation, ils se sont fait plaisir et n'ont eu quasiment aucun impact sur la population, ils font ça pour eux et pour se souder entre eux, présence de JNR en ligne etc... mais bon, ça reste une réunion de fascistes en plein Paris.


très bon leur marche madeleine-pyramides y'a juste eu 3 ou 4 touristes pour les prendre en photos comme des tigres blancs dans un zoo :lol:
comme tu le dis c'est plus pour se faire plaisir entre eux et se repasser en boucle leur défilé de poseurs "oooooooooh on était beaux avec nos drapeaux". le clou du spectacle c'était la ligne de body-buildés rutilant serge ayoub - bruce et grand gilles :lol: ... fallait les attaquer à coup d'aiguilles ce jour là les vétérans de la gonflette :mrgreen:

plus sérieusement le coup de flippe c'est les mecs qui paniquent en pensant que parce que 400 feufas paradent dans paname ça va être la nuit de christal :roll:
le chef du nouveau gud il pèse 50 kilos tout mouillés :lol:
Rudy Cat
Gold Rider
 
Message(s) : 396
Inscription : 19 Fév 2007, 13:42
Localisation : Ceinture Rouge de Banlieue

Re: les mouvements antifa et fafs en Europe

Message par OGKim le 24 Mai 2010, 11:36

philox62 a écrit:
chiên têt a écrit:Tain, un sacré nid de vipères .... :shock:



tout juste des couleuvres l'ami :wink:
pk vous insulter un animal pour exrimer un malaise humain ???mysterieux
SC13 alfred 13 en paix .jean michel 13 en paix
scan warrior .en paix momo asnay en paix .man asnay en paix .jeckel 13 en paix .arna 13 en paix .joker 13 en paix .pascal warrior en paix .suga quik repose en paix !!!!
bg rambo simone 13 en paix
Avatar de l’utilisateur
OGKim
Way 2 Bling-Bling Rider
 
Message(s) : 4272
Inscription : 08 Jan 2006, 13:51

Re: les mouvements antifa et fafs en Europe

Message par OGKim le 24 Mai 2010, 11:39

Rudy Cat a écrit:
mali a écrit:je vais legerement devier du sujet , mais je cherche sans trouver des infos sur les service de sécurité du KCP
j'ai un collegue de 45 , 50 ans qui m'a dit qu'a la fin des annees 70 dans les grands concerts rock la securite etait assure par un service appele KCP et qui d'apres lui etait compose principalement de skinhead , cela m'etonne car vers 76 78 il y avait tres peu voir pas de skin en france
si certains ont des infos la dessus ou mieux des documents je suis preneur
merci


j'avais parlé de kcp y a très longtemps avec werewolf à l'époque sur ce forum, mais les posts ont peut être sautés depuis

il y avait pas de skins mais des anciens paras, un ramassis de trou de culs, ils ont assassiné un jeune renoi lors d'un concert alors les totos d'extrème gauche de paris ont organisé une expédition punitive sanglante contre eux
si tu veux en savoir plus retrouve les posts où j'en parlais ;)

Ils étaient environ 900 cette année, alors effectivement, ça ressemblait plus à un défilé de légions romaines qu'à une manifestation, ils se sont fait plaisir et n'ont eu quasiment aucun impact sur la population, ils font ça pour eux et pour se souder entre eux, présence de JNR en ligne etc... mais bon, ça reste une réunion de fascistes en plein Paris.


très bon leur marche madeleine-pyramides y'a juste eu 3 ou 4 touristes pour les prendre en photos comme des tigres blancs dans un zoo :lol:
comme tu le dis c'est plus pour se faire plaisir entre eux et se repasser en boucle leur défilé de poseurs "oooooooooh on était beaux avec nos drapeaux". le clou du spectacle c'était la ligne de body-buildés rutilant serge ayoub - bruce et grand gilles :lol: ... fallait les attaquer à coup d'aiguilles ce jour là les vétérans de la gonflette :mrgreen:

plus sérieusement le coup de flippe c'est les mecs qui paniquent en pensant que parce que 400 feufas paradent dans paname ça va être la nuit de christal :roll:
le chef du nouveau gud il pèse 50 kilos tout mouillés :lol:
lolol mort de rire frangin voila un resumer de chasseur lol
SC13 alfred 13 en paix .jean michel 13 en paix
scan warrior .en paix momo asnay en paix .man asnay en paix .jeckel 13 en paix .arna 13 en paix .joker 13 en paix .pascal warrior en paix .suga quik repose en paix !!!!
bg rambo simone 13 en paix
Avatar de l’utilisateur
OGKim
Way 2 Bling-Bling Rider
 
Message(s) : 4272
Inscription : 08 Jan 2006, 13:51

Re: les mouvements antifa et fafs en Europe

Message par philox62 le 03 Juin 2010, 10:58

OGKim a écrit:
philox62 a écrit:
chiên têt a écrit:Tain, un sacré nid de vipères .... :shock:



tout juste des couleuvres l'ami :wink:
pk vous insulter un animal pour exrimer un malaise humain ???mysterieux


parceque ce sont des expressions Kim, on peut aussi dire cons comme des bites si ça t'arrange :lol:
Avatar de l’utilisateur
philox62
Silver Rider
 
Message(s) : 121
Inscription : 21 Sep 2009, 15:10
Localisation : 59/62

Re: les mouvements antifa et fafs en Europe

Message par antifascista le 08 Juin 2010, 09:03

Les fascistes de la maison flamande tombent le masque
Un concert néo-nazi organisé dans les environs de Lille

En 2008 identitaires et autres néo-fascistes du Nord ouvraient un nouveau lieu qui leur sert depuis de local, de salle de conférence et de projection ouverte aux extrémistes de tous poils (des nazis-skins des années 80 aux catholiques intégristes anti-avortement), de salle d'entrainement aux sports de combats et de bar fréquenté par tout ce que le nord compte de décérébrés aptes à tendre le bras. Son nom : la Vlaams Huis (maison flamande). Son adresse : 144 rue Flament Reboux, en plein coeur des quartiers bourgeois de Lambersart.
Jusqu'à présent, les responsables du lieu essayaient de cacher tant bien que mal cette réalité. Selon eux, cette "maison" n'avait pour vocation que de promouvoir le folklore flamand, pas question de racisme ni même d'un quelconque rattachement à l'extrême droite. A la Vlaams Huis "Non, nous ne sommes pas de vilains nazillons" disait Claude Hermant dans La Voix du Nord : http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Lomm ... rt-n.shtml

Pourtant, en cherchant un peu on note vite des éléments troublants :
- Ce Claude Hermant, président de l’association gérant la maison et homme à tout faire a un passé louche : ancien membre du service d'ordre au FN qu'il a ensuite trahi, mercenaire en Afrique... http://luttennord.wordpress.com/2009/02 ... u-village/
- Edouard Maillet, trésorier de la "maison", ainsi que 6 autres militants du lieu ont participés en 2009 a une agression raciste commise à l'encontre de jeunes maghrébins qui sortaient de leur lycée. http://lille.indymedia.org/article19076.html
- Nombre de skinheads néo-nazis fréquentent régulièrement la Vlaams Huis, la maison n’hésite d’ailleurs pas à publier des communiqués communs avec « Le Local », le bar de Serge « Batskin » Ayoub, leader des skinheads d’extrême droite dans les années 80. http://fr.wikipedia.org/wiki/Serge_Ayoub
- Après des arrestations lors de manifestations en 2009, la maison flamande publie sur son site internet les noms et villes de résidence de militants anarchistes et communistes interpellés. Une enquête et ouverte pour déterminer comment cette fuite à eu lieu et quels sont les relations qu'entretiennent les militants de la maison flamande avec la police de Lille. http://lille.indymedia.org/article22700.html

Cette fois, la maison Flamande va plus loin, samedi 26 juin OpStaan (un groupe politique néo-fasciste affilié au Bloc Identitaire) et elle organiseront un tournoi de boxe libre suivi d’un concert de musique ouvertement néo-nazie dans les environs de Lille. Au programme les groupes de RAC (Rock Against Communism) Georges Maertens Symphony de Lille, UItima Pugna de Nice et Brigade M de Hollande.
Ce dernier est un « monument » de la scène musicale néo-nazie actuelle. Présents sur les compilations de soutien et jouant pour les concerts organisés par le groupuscule néo-nazi ultra-violent « Blood And Honour » (« Sang et Honneur » était la devise des Waffen SS) http://fr.wikipedia.org/wiki/Blood_and_Honour, leurs concerts drainent un public raciste, xénophobe, antisémite, sexiste, homophobe et violent.
Brigade M ayant peu joué en France et le concert étant annoncé de longue date, il drainera un public venant de toute l’Europe.
La maison Flamande a terminé sa période d’intégration au paysage lillois, elle tombe le masque. Son objectif ? Racoler jeunes boneheads, gabbers et autres néo-nazis non-organisés pour grossir leurs rangs et faire le coup de poing pour défendre leurs idées d’un autre âge (chasse aux immigrés, atteintes aux droits des femmes à disposer de leurs corps, contrôle social et tout sécuritaire, retour de l’ordre moral, ...).

Jamais nous ne vous laisserons nos rues, la fin juin sera chaude.
Turbulences Sociales

Turbulences Sociales est un nouveau groupe d’action politique dont l’objectif est de bâtir une société dans laquelle les libertés individuelles et collectives ne seront pas entravées, une société dans laquelle les richesses et le travail seront partagés de façon égalitaire, une société nouvelle, sans classes sociales, ni État, ni bureaucratie ; sans chefs ni hiérarchies, fondées sur les principes d’autogestion, de collectivisme, de décentralisation, de fédéralisme et d’écologie. Révolutionnaires et internationalistes, nous pensons que seule la guerre des classes, qui amènera la grève générale expropriatrice et l’abolition du salariat, nous permettra d’atteindre ce but. Par tous les moyens nous lutterons contre l’ensemble des formes de dominations de discriminations et d’oppressions, qu’elles soient économiques, sociales, raciales, sexuelles, carcérales ou religieuses.
STRICTLY ANTIFASCIST
Avatar de l’utilisateur
antifascista
Gold Rider
 
Message(s) : 425
Inscription : 12 Fév 2008, 17:37

Re: les mouvements antifa et fafs en Europe

Message par antifascista le 08 Juin 2010, 15:14

http://aafparis.over-blog.com

Cette semaine aura été placée sous le symbole des tentatives d’infiltration d’Egalité et Réconciliation (l’association « politico-culturelle » (sic) d’Alain Soral) au sein de différents événements d’actualité.

Premier épisode : Mardi 1er Juin se tenait à la faculté Paris 3 une conférence sur les nouveaux visages de l’extrême droite organisée par la CNT et animée par le politologue spécialiste de l’extrême droite Jean Yves Camus ainsi qu’un certain nombre d’autres militant (Action Antifasciste Paris, FSQP…).
Malgré le service d’ordre mis en place, deux militants d’Egalité et Réconciliation crûrent bon de se rendre à cette conférence. Vite repérés, les pieds nickelés furent conduits vers la sortie fermement mais sans violence. Premier coup dans l’eau sans conséquence pour les amis d’Alain Soral mis à part quelques sueurs froides.

Deuxième épisode : Samedi 5 Juin à l’occasion de la manifestation « Solidarité Gaza » à Paris.
Combative et déterminée, la manifestation entendait protester contre le blocus imposé à la bande de Gaza et les récents assassinats perpétrés par l’armée israélienne sur des membres du convoi humanitaire Free Gaza. Une des rares occasions d’apparaître publiquement pour Egalité et Réconciliation qui mobilise ce jour là une trentaine de militants. Drapeaux français au vent, ils profitent du nombre important de manifestants pour se fondre dans le cortège de l’UOIF (Union des organisations islamiques de France) durant l’ensemble de la manifestation. Curieux mélange que cette nouvelle extrême droite où les polos Fred Perry aux couleurs du drapeau français côtoient les tee-shirts du Hezbollah mais qui n’aura pas échappé à la vigilance d’un certain nombre d’antifascistes prenant part à la marche.
Dès la fin de la manifestation, la trentaine de militants d’extrême droite sentant le vent tourner font bloc et se dirigent d’un pas pressé vers le métro, talonnés par d’autres manifestants farouchement opposés à leur présence dans le cortège. Quelques insultes fusent et le groupe s’engouffre dans le métro non sans avoir copieusement filmé certains cortèges particulièrement hostiles à l’association d’Alain Soral.

Troisième épisode : Depuis plusieurs jours, les marche de l’opéra Bastille sont occupées par des sans papiers réclamant leur régularisation. C’est dans ce contexte que, samedi soir, suite à la manifestation Gaza, plusieurs membres d’Egalité et Réconciliation se repliant probablement sur le théâtre de la Main d’Or tout proche (appartenant à Dieudonné) vont tenter de créer un incident au rassemblement des sans papiers. Suite à un échange houleux avec des antifascistes présents, les militants d’extrême droite tentent de trouver refuge auprès des CRS (non sans avoir tenté au passage d’embrigader les sans papiers afin de réinvestir les marches de l’opéra Bastille et ainsi semer la confusion). Ils se rabattent ensuite sur un bar adjacent avant d’être finalement exfiltrés sous la protection des policiers et les colibets d’un certain nombre de sans papiers ayant compris leur manège.


Dure semaine pour l’association d’Alain Soral qui se frotte une fois n’est pas coutume à l’épreuve de la rue. Ce ne sera pas faute d’avoir essayé, mais, cette fois ci encore, l’extrême droite n’aura pas réussi à tromper son monde. La vigilance antifasciste est plus que jamais d’actualité.

http://aafparis.over-blog.com
STRICTLY ANTIFASCIST
Avatar de l’utilisateur
antifascista
Gold Rider
 
Message(s) : 425
Inscription : 12 Fév 2008, 17:37

CCC-Forum : de la politique aux contres cultures

Message par antifascista le 08 Juin 2010, 15:42

Image


http://cccforum.propagande.org

P.S. : désolé si pas dans la bonne rubrique, je savais pas où le poster...
STRICTLY ANTIFASCIST
Avatar de l’utilisateur
antifascista
Gold Rider
 
Message(s) : 425
Inscription : 12 Fév 2008, 17:37

Re: les mouvements antifa et fafs en Europe

Message par Chillin Indahouse le 08 Juin 2010, 16:58

Les membres d'Egalité & Réconciliation, c'est pas mal de rebeus nan? Pourquoi sont ils placés à Droite alors qu'ils dénoncent le capitalisme et ses méfaits, et qu'ils sont pour le Prolétariat? La seule chose de Droite chez eux, c'est les valeurs de la famille, les valeurs conservatrices patriarchales, opposées à l'évolution de la société qui promeut la débauche et la perte des valeurs.

De +, jles vois lutter depuis toujours pour la libération de la Palestine, et contre la politique impérialiste occidentalo-israélienne, dénoncer la diabolisation des musulmans, dénoncer les méfaits du capitalisme globalisé dans lequel les gens sont des marchandises remplaçables, et de vulgaires oiseaux à plumer etc... donc je comprends rien. Selon moi, les seuls qui devraient être ennemis d'ER, ce sont les pro-israéliens, les globalistes économiques, et les soumis au CRIF.

Donc je capte pas, si on peut éclairer ma lanterne siouplé :| Et mdire de qui sont-ils xénophobes
Avatar de l’utilisateur
Chillin Indahouse
Silver Rider
 
Message(s) : 121
Inscription : 19 Août 2009, 08:56

Re: les mouvements antifa et fafs en Europe

Message par Rudy Cat le 08 Juin 2010, 17:49

il y a des reubeus chez ER pour comprendre il faut les voir comme de nouveaux harkis
mais E&R c'est pas un truc de prolo c'est plutôt des employés déclassés, des aigris des classes moyennes qui t'alignent du marx dans un catéchisme falsifié au milieu de références à un virilisme fantasmé et une judéophobie névrotique

entre le patriarcat médiéval et la débauche capitaliste faut peut être se dire que le prolétariat se pose d'autres questions et c'est pas les mêmes qu'égalité & réconciliation ...
Rudy Cat
Gold Rider
 
Message(s) : 396
Inscription : 19 Fév 2007, 13:42
Localisation : Ceinture Rouge de Banlieue

Re: les mouvements antifa et fafs en Europe

Message par Chillin Indahouse le 08 Juin 2010, 18:17

Ben jvois rien de Droite dans ce que tu décris Rudy, jveux bien tfaire confiance, mais jvois rien de Droite là dedans.

Quand à la "judéophobie", ça c'est la carte de l'antisémitisme, l'instrument des "sémites" et des pro-sémites pour écarter toute contestation, rien d'impartial là dedans. Ca pue le BHL/Finkielkraut/CRIF à plein nez.
Avatar de l’utilisateur
Chillin Indahouse
Silver Rider
 
Message(s) : 121
Inscription : 19 Août 2009, 08:56

Re: les mouvements antifa et fafs en Europe

Message par antifascista le 09 Juin 2010, 09:45

Quelques éléments de réponse ici :

http://fr.metapedia.org/wiki/%C3%89gali ... nciliation

Égalité et réconciliation
De Metapedia.


Image
Militants d'E&R lors d'une manifestation du Front national

Égalité et réconciliation (E&R) est une association, mi-groupe politique mi-think tank, qui fut proche du Front national - auquel nombre de ses membres appartenaient - jusqu'en février 2009 et qui se définit comme « néonationaliste » ou « alternationaliste ».

Sommaire :

* 1 Histoire du mouvement
* 2 L'aile progressiste du Front national
* 3 La rupture avec le FN et l'aventure antisioniste
* 4 Vers le parti ou vers la disparition ?
* 5 Activités
* 6 Direction
* 7 Contact
* 8 Liens
o 8.1 Fédérations
o 8.2 Divers
* 9 Notes

Histoire du mouvement

Égalité et réconciliation a été créée en juin 2007 par Alain Soral, Marc George, Frédéric Chatillon, Philippe Penninque et Gildas Mahé, pour « rassembler les citoyens qui font de la Nation le cadre déterminant de l'action politique et de la politique sociale un fondement de la Fraternité, composante essentielle de l'unité nationale. »

Le 6 juillet 2009, E&R a annoncé sa prochaine mutation en parti politique. Celle-ci, qui devait être votée par ses adhérents lors d'un congrès prévu pour les 27 et 28 mars 2010, n'a pas eu lieu, l'organisation ayant alors au contraire éclaté suite à un conflit à sa direction, aboutissant à la démission du secrétaire général et de plusieurs membres des bureaux exécutif et national.
L'aile progressiste du Front national

Selon Marc George, qui était alors son coordonnateur général : "ER entend entretenir des relations avec toutes les organisations portant un regard lucide sur la société marchande et travaillant à l'émergence d'une alternative s'appuyant sur l'État-Nation. Il se trouve simplement que l'une de ces organisations, le FN, est beaucoup plus puissante que les autres. Le partenariat avec le FN nous donne des moyens matériels inenvisageables si nous étions seuls. Une visibilité aussi. On observera d'ailleurs que tous ceux qui ont essayé de construire une alternative contre le FN, de gauche ou de droite, ont échoué, même lorsqu'ils avaient le soutien d'une partie du système. Les relations avec le FN, dans l'état actuel des choses, sont incontournables. Nous n'obligeons pas nos militants à militer pour le FN, à apprécier le FN ou à croire en l'avenir du FN. Nous leur disons simplement que vouloir travailler à une alternative nationale contre la première force nationale est une hérésie au plan stratégique. Le talent et la notoriété de Le Pen font qu'il verrouille l'espace national et protestataire. Un jour il partira et les cartes seront redistribuées. Il faut s'y préparer. Dans deux ans, nous ferons le point sur les évolutions du Front et celles d'ER." (contribution relevée sur le forum d'E&R)

Selon un militant d'E&R, cité sur le même forum : "Pour moi qui suis à la fois au FN et à E&R, E&R est le "sas" qui doit permettre d'apporter du sang neuf au FN car ce sont des jeunes qui rejoignent E&R et de donner au FN un contenu plus "national-populaire", correspondant à sa base électorale actuelle. Dès à présent, nous pouvons constater que Marine fait une analyse "national-populaire" et a bien compris que l'avenir du FN est plus à Hénin-Beaumont qu'à Nice. Une certaine refondation du FN est nécessaire, elle est à faire en douceur, en essayant de ne pas provoquer une nouvelle crise qui serait fatale au FN. Pour moi E&R à côté du FN peut jouer un rôle certain. Toute proportion gardée je vois à E&R le rôle qu'a joué la Convention des Institutions Républicaines de F. Mitterrand vis-à-vis du Parti Socialiste-SFIO à la fin des années 60.''"
La rupture avec le FN et l'aventure antisioniste

Alain Soral qui souhaitait être la tête de liste du Front national en Ile-de-France n'ayant pas été investi, quitta ce parti en février 2009. Il se lança donc dans l'aventure de la Liste antisioniste aux côtés de Dieudonné et du Parti Anti-Sioniste. Les militants d'Égalité et réconciliation participèrent officieusement à la campagne.
Vers le parti ou vers la disparition ?

Depuis la crise qui l'a secouée et a mis fin aux ambitions de certains d'en faire un parti, E&R a conservé sa position d'association et s'est tournée vers une démarche "méta-politique".
Activités

Sa première grande manifestation a été, les 8 et 9 septembre 2007 à Villepreux, son Université d'été[1],. Y participèrent Dieudonné, Christian Bouchet, Jean-Marie Le Pen, Farid Smahi, Serge Ayoub, Jean Robin, ainsi qu'Alexandre Faria (rédacteur de Rébellion), Giorgio Damiani, webmestre du site Voxnr.com, et Ugo Gaudenzi, directeur du quotidien italien Rinascita[1].

Le 24 janvier 2009, E&R a participé à une manifestation pro-palestinienne aux côtés du centre Zahra et du Rassemblement étudiant de droite sous la bannière du « Front Uni contre le Sionisme ». Son cortège fut violemment attaqué par des éléments antifascistes.
Direction

Bureau exécutif :

Alain Soral : président,
Marc George : secrétaire général (a quitté E&R depuis),
Julien Mimault : trésorerie et fédérations,
Sébastien Derouen : secrétaire national à la formation (a quitté E&R depuis).

Bureau national :

Alain Soral : président,
Marc George : secrétaire général (a quitté E&R depuis),
Sébastien Derouen : secrétaire national à la formation (a quitté E&R depuis),
Victor Belmon : secrétaire général adjoint,
Sofien Gharsallah: responsable relations extérieures,
Felix Eischen : relations extrême gauche et communiqués,
François Ayar : responsable agit prop et milieux étudiants,
James Geoffroy : rédaction site,
Didier Prach : relations extrême droite,
Michel Drac : responsable ligne économique (a quitté E&R depuis),
Christophe : responsable communication,
Julien Mimault : trésorerie et fédérations,
Carine Perronet : trésorière adjointe,
Nasser Selam : responsable propagande.

Contact

36, rue Schaeffer 75016 Paris - 06.60.48.76.41
Liens

* Site de l'association
* Charte d'E&R

Fédérations

* E&R Aquitaine
* E&R Ile-de-France
* E&R Languedoc-Roussillon
* E&R Midi-Pyrénées
* E&R Nice
* E&R Nord-Pas-de-Calais
* E&R Provence
* E&R Pays-de-la-Loire
* E&R Rhône-Alpes
* E&R Savoie

Divers

* Le blog de Sébastien Derouen Ancien membre d'E&R, auteur de ce qui aurait dû être leur manifeste politique, et aujourd'hui très critique envers l'orientation méta-politique d'E&R.
* Médialibre Réseau indépendant d'information dirigé par Marc George, ancien secrétaire général d'E&R.
STRICTLY ANTIFASCIST
Avatar de l’utilisateur
antifascista
Gold Rider
 
Message(s) : 425
Inscription : 12 Fév 2008, 17:37

Re: les mouvements antifa et fafs en Europe

Message par antifascista le 09 Juin 2010, 09:52

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89gali ... nciliation

Égalité et Réconciliation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Image
Logo de Égalité et Réconciliation[1]
Contexte général
Champs d'action Promouvoir l'idée de Nation
Fiche d’identité
Fondateur Alain Soral
Forme juridique Association loi de 1901
Fondation juin 2007
Siège central 36, rue Scheffer
75116 Paris
Président(e) Alain Soral
Méthode - sessions de formation
- production et diffusion de documents d'information
- colloques
- activités de conseil
Membres 300 revendiqués en avril 2008 [2]
Slogan - « Pour une réconciliation nationale »
- « Gauche du travail, Droite des valeurs »
Site internet www.egaliteetreconciliation.fr



Égalité et Réconciliation (E&R) est une association politique, créée en juin 2007 par Alain Soral[3], ancien membre du comité central du Front national, également passé par le Parti communiste français (PCF).

Souvent classée à l'extrême droite[4],[5], cette association politique revendique être « nationaliste de gauche[réf. incomplète][6] » (ou « néonationaliste », voire « alternationaliste ») et « transcourant ». Elle revendique comme objectif de « rassemble[r] les citoyens qui font de la Nation le cadre déterminant de l'action politique et de la politique sociale un fondement de la Fraternité, composante essentielle de l'unité nationale[7] » et se réclame de « la gauche du travail et la droite des valeurs ».

Sommaire :
* 1 Idéologie
* 2 Programme politique
* 3 Activités
o 3.1 Universités
* 4 Influence
* 5 Adhérents
* 6 Critiques
* 7 Notes et références
* 8 Annexes
o 8.1 Bibliographie
o 8.2 Liens externes

Idéologie :

Défendant les positions d'Alain Soral, qui peuvent être résumées par le titre d'un texte fondateur de l'association : « gauche du travail, droite des valeurs[8] », Égalité et Réconciliation préconise l'union de la « gauche du travail » (marxisme) et de la « droite des valeurs » (nationalisme et patriotisme) afin de répondre à la mondialisation capitaliste et à ses conséquences jugées néfastes, sur le modèle du Cercle Proudhon, qui réunissait syndicalistes anarchistes et maurrassiens.

L'analyse d'Alain Soral se porte d'abord sur la critique du capitalisme financier libéral et international, puis de l'implication des partis politiques traditionnels dans celui-ci. Ainsi le Parti socialiste et l'UMP sont la cible de ses attaques. Ancien du Parti communiste français, Alain Soral considère que son parti se serait écroulé après son renoncement à la lutte des classes et du fait de la concurrence — sur le plan électoral — des trotskistes, représentés notamment par des partis comme Lutte ouvrière ou la Ligue communiste révolutionnaire. Ceux-ci, et notamment Olivier Besancenot, seraient selon lui complices de la politique de Nicolas Sarkozy : mettant sur le même plan l'« immigration choisie » défendue par Nicolas Sarkozy et la revendication de régularisation des sans-papiers de la part de l'extrême gauche, il accuse ainsi Olivier Besancenot de fournir à Nicolas Sarkozy un « alibi humaniste » à sa politique « néolibérale », ce qui ferait de lui l'« idiot utile » du système.

Rejetant également l'Europe « fédérale », considérée comme le cheval de Troie du libéralisme, il défend un retour à la souveraineté nationale afin de mettre en place une politique de « préférence nationale », que ce soit envers les Français « de souche » ou ceux issus de l'immigration, qui doivent être « réconciliés » entre eux.

Il souhaite rallier les opposants au projet de traité établissant une Constitution pour l'Europe ; l'extrême gauche décriée étant pour lui à exclure, il ne reste que le Front national.

Même si le FN, étant traditionnellement anticommuniste, rejette la lutte des classes, E&R considère que la lutte des classes (du marxisme) et le poujadisme (idéologie historique du FN) pourraient se confondre dans un projet plus général de « défense des travailleurs », du salarié au petit patron de PME.

Égalité & Réconciliation soutient donc le FN et son président Jean-Marie Le Pen, tout en constituant une structure indépendante qui souhaiterait l'union « patriotique » des déçus de la gauche « bobo » et des victimes de la « droite financière ».

Le mouvement soutient aussi tous les pays non-alignés, comme la Russie de Vladimir Poutine, le Venezuela d'Hugo Chávez, la Serbie ou les Palestiniens, et s'oppose aux sionistes français, qu'il accuse de jouer un jeu contraire aux intérêts de la France et de la communauté juive française.
Programme politique [modifier]
Activités [modifier]

Le site officiel propose une revue de presse ainsi qu'une revue de vidéos disponibles sur Internet.

Une campagne d'affichage est annoncée le 14 juillet 2008 ; l'affiche est composée d'un slogan « Longue vie au nationalisme ! » entouré des portraits d'importants personnages politiques contemporains : Fidel Castro, Vladimir Poutine, Hugo Chávez, Patrice Lumumba et Thomas Sankara[9].

L'association a soutenu la « Liste antisioniste » présentée en Île-de-France par Dieudonné pour les élections européennes de juin 2009, et qui a obtenu 1,30 % des suffrages dans la région. Alain Soral est en 5e position sur cette liste où se trouvent plusieurs autres membres de l'association[10].
Universités [modifier]

Les 8 et 9 septembre 2007, à Villepreux, a eu lieu la première université d'été de l'association, organisée par Marc George et à laquelle participèrent Dieudonné, Christian Bouchet, Jean-Marie Le Pen[11], Farid Smahi[12],[13], Serge Ayoub[14], ainsi que Giorgio Damiani, webmestre de vox NR, et Ugo Gaudenzi, directeur du quotidien italien Rinascita[15]. L'assistance comportait également quelques anciens militants du GUD, tels Philippe Penninque ou Gildas Mahé[15].

Les 1er et 2 novembre 2008 a eu lieu à Villepreux la seconde université de l'association. Alain Soral fit une intervention sur son voyage en Serbie et une intervention de clôture, Jacques Cheminade s'exprima sur la crise économique mondiale et Christian Bouchet sur la géopolitique. Huit ateliers étaient par ailleurs organisés, consacrés à l’UE contre la Nation, à la ligne économique d’E&R, à Marx et la Nation, à la stratégie d’E&R, à la propagande et au militantisme, à l’identité française en 2008, aux outils de communication au service de l'association et à la résistance culturelle[16].
Influence [modifier]

L'actuelle coordination nationale du Front national de la jeunesse (FNJ) est formée pour partie d'anciens membres d'Égalité et Réconciliation[réf. nécessaire], qui ont, en juillet 2009, condamné une prise de position de Marc George[17] à propos de l'analyse de la défaite électorale de Marine Le Pen à Hénin-Beaumont.
Adhérents [modifier]

Si, en mars 2008, l'association revendiquait 600 adhésions[18], Marc George, alors coordinateur national, annonce en mai de la même année « 800 sympathisants et 300 adhérents à jour de cotisation[2] ». En septembre 2009, Alain Soral annonce que l'association en est à 800 adhérents, jeunes pour la plupart[19]. Toujours selon E&R, 150 manifestants auraient défilé à Paris sous la bannière du mouvement pour la Fête du travail le 1er mai 2008[20] dans le cadre du défilé que le Front national organise chaque année[21].
Critiques [modifier]

Pour ses détracteurs, E&R et Alain Soral n'ont pour autre but que de diffuser un message d'extrême droite[Lequel ?] dans une partie de l'opinion qui y serait naturellement hostile, notamment les Français issus de l'immigration afro-maghrébine et/ou de culture musulmane. On peut par exemple lire une tribune virulente sur le site du Forum social des quartiers populaires. Extrait : « Cette manipulation a un double intérêt pour les suprématistes blancs : obtenir une adhésion massive des quartiers à ce nouveau discours identitaire et impulser une spirale de violence raciale. Mais surtout il s’agit de diffuser leurs idées par des « basanés » pour que ces discours soient entendus par les populations immigrées[22]. »
Notes et références [modifier]

1. ↑ « Mentions légales » [archive], site d'Égalité & Réconciliation.
2. ↑ a et b « Podcast E&R n°1 - Marc George » [archive], site d'Égalité & Réconciliation, 20 mai 2008.
3. ↑ « Alain Soral présente “Égalité et Réconciliation” » [archive], L'Organe magazine, 21 août 2007.
4. ↑ Abel Mestre et Caroline Monnot, « Dieudonné présente un assemblage hétéroclite aux élections européennes [archive] » sur Le Monde. Mis en ligne le 9 mai 2009. « Ainsi doivent cohabiter des membres d'Égalité et Réconciliation, l'association d'extrême droite d'Alain Soral, des tenants du nationalisme catholique “contre-révolutionnaire”, issus du Renouveau français — groupuscule qui se réclame, entre autres, de Charles Maurras, de Pétain et des Phalanges espagnoles — et des femmes voilées, militantes religieuses chiites du Parti antisioniste. Tous invoquant un engagement “anticommunautariste”. ».
5. ↑ Jean-Yves Camus, « Hortefeux dissout Jeunesse Kémi Séba : un coup d'épée dans l'eau [archive] » sur rue89.com, 15 juillet 2009. Consulté le 19 mai 2010
6. ↑ « Du communisme au nationalisme : itinéraire d’un intellectuel français », allocution prononcée à Vénissieux le vendredi 2 mars 2007.
7. ↑ « Mentions légales » [archive], site d'Égalité & Réconciliation
8. ↑ Transcription intégrale [archive], site d'Égalité & Réconciliation.
9. ↑ « E&R s'affiche et ravit la rue ! » [archive], site d'Égalité & Réconciliation, 14 juillet 2008.
10. ↑ Liste des candidats sur le site listeantisioniste.com [archive]
11. ↑ « Discours à l'occasion de l'Université d'été d'Égalité et Réconciliation » [archive], site du Front national, 10 septembre 2007.
12. ↑ « Intervention de Farid Smahi sur le thème de la nationalité » [archive], site d'Égalité & Réconciliation, 21 septembre 2007.
13. ↑ Nicolas Gauthier, « Première université d’été d’Égalité et Réconciliation : Un petit air de cercle Proudhon… » [archive], éditorial de National-Hebdo, sur le site de vox NR, 12 septembre 2007.
14. ↑ « Alain Soral : conclusions des UDT de Villepreux » [archive], site d'Égalité & Réconciliation, 21 septembre 2007.
15. ↑ a et b Jean-Yves Camus, « Alain Soral rassemble Le Pen, Dieudonné et des islamistes » [archive], Actualité juive, n°994, 3 octobre 2007.
16. ↑ Programme de l'Université sur le site d'E&R [archive]
17. ↑ François K, « Municipale partielle d’Hénin-Beaumont : la réponse du FNJ à Marc George » [archive], nationspresse.info, 9 juillet 2009.
18. ↑ Chiffre annoncé par Alain Soral à l'antenne [archive] de la radio parisienne Ici et Maintenant !, le 29 mars 2008.
19. ↑ lors d'une interview sur un chat que l'on peut entendre ici : http://www.dailymotion.com/video/xamqv2 ... azz-p_news [archive]
20. ↑ « Vidéo Premier mai - E&R la déferlante nationale » [archive], 6 mai 2008.
21. ↑ Fin de “parti” pour Alain Soral [archive], 23 février 2010
22. ↑ http://fsqp.free.fr/txt/dragueextremedroite2.pdf [archive]

Annexes
Bibliographie :
* Jean-Paul Gautier, Les Extrêmes droites en France : de la traversée du désert à l'ascension du Front national, 1945-2008, Paris, Éd. Syllepse, 2009, 464 pages. ISBN : 9782849502150 voir pages 405-406
STRICTLY ANTIFASCIST
Avatar de l’utilisateur
antifascista
Gold Rider
 
Message(s) : 425
Inscription : 12 Fév 2008, 17:37

PrécédentSuivant

Retour vers LIFESTYLE

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron